4 mai 2011

Temps de lecture : 1 min

Pecha Kucha Day, 20 images en 20 secondes pour le Japon

Un «design dating» planétaire entre créateurs et spectateurs appelle à la générosité de chacun sur fond de créativité pour servir de grandes causes.

Si nous en croyons Wikipédia, «Pecha Kucha» est d’origine japonaise et signifie «le bruit de la conversation». Cette expression est devenu un format original dans le monde du design, qui consiste à présenter son projet en 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes. 6 minutes et 40 secondes plus tard, le projet devra avoir conquis le public.

A l’initiative de l’agence d’architecture Klein Dytham dès 2003 pour promouvoir un lieu de création contemporaine à Tokyo appelé SuperDeluxe, les soirées Pecha Kucha se sont répandues rapidement dans plus de 200 villes à travers le monde.

Cette approche multidisciplinaire mêlant le design et l’art trouve sa force dans son aspect de «design dating», son approche virale avant l’heure (en 2003, le réseau social via Internet n’existait pas) et son action généreuse: promouvoir les bénéfices du design et l’innovation entre designers et public. Aujourd’hui, 400 villes ont rejoint ce mouvement planétaire et portent la créativité aux nues au travers de plus de 1 000 rencontres.

Sur cette base, Klein Dytham Architecture a lancé le 16 avril dernier le Pecha Kucha Day «Inspire Japan» pour venir en aide au Japon, mortifié par son tremblement de terre et le Tsunami du mois de mars. Des centaines de projets innovants ont été présentés depuis, dans plus de 100 villes participantes.

Ils ont été mis en ligne sur le site Global Day Inspire Japan. Architecture for Humanity, une ONG basée à San Francisco gère la collecte de fonds auprès des participants, qu’ils soient créateurs ou simples spectateurs, pour l’ensemble des événements dans le monde. Une véritable manne de créativité et un élan positif pour un pays qui en a besoin.

Comme le souligne Cameron Sinclair, fondateur de Architecture for Humanity, « ,il y a 4 phases pour reconstruire une communauté ,: secourir, redresser, reconstruire, relancer. Notre travail commence avec le redressement et se termine des années plus tard quand l’économie est enfin sur les rails». Sur le site, jusqu’à fin mai, chacun pourra consulter la liste des villes participantes, assister en ligne et à chacun des événements, relayer l’appel à contribution et surtout effectuer ses donations!

Rappelons que cette solidarité créative a déjà été organisée par les mêmes institutions lors du tremblement de terre en Haïti l’année dernière.

Guillaume Cadot / mylabstudio.com

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia