5 mars 2014

Temps de lecture : 2 min

Parsly repense le  » fait maison « 

Bien manger serait dispendieux et chronophage ? Le refrain est connu mais depuis l’avènement des assistants digitaux culinaires, sa véracité est de plus en plus contestée. Au Royaume Uni, une nouvelle plateforme entend rendre plus simple et plus efficace la préparation des plats faits maison.

Combien de fois n’avez-vous pas pesté contre vous-même ou une recette mal expliquée après un plat raté ? Et oui, disposer de tous les ingrédients nécessaires ou respecter au dosage près les instructions de préparation, se révèle souvent bien plus compliqué que ce que les irritants prosélytes du « tu verras c’est très facile » veulent bien admettre. Tandis que dans les grandes métropoles occidentales, la bonne bouffe et le foodsurfing ont la casserole en poupe, les applications digitales culinaires se multiplient. Le plus souvent, elles sont conçues pour guider, aider et accompagner les apprentis marmitons, invités à ouvrir leur cuisine à l’économie collaborative. La dernière venue sur ce marché en pleine croissance est Britannique et détonne par son concept innovant.

L’assistant parfait et valorisant

Parsly. Tel est le nom de cet assistant culinaire digital inédit qui veut accompagner, le chef en herbe, dans l’intégralité du processus de préparation. Comment ? D’abord en calculant et en ajustant ses besoins et les montants exacts de chaque ingrédient, après qu’il ait communiqué en ligne le nombre de couverts et la recette du plat ambitionné. Les données sont ensuite envoyées au supermarché de son choix pour qu’il s’occupe de la commande. Libre à lui de payer en ligne ou d’aller récupérer ses produits sur place. Evidemment, si un ingrédient n’est pas disponible en rayon, Parsly l’en informera et lui indiquera même le coût total du repas, dans l’éventualité d’un essai futur.

Un partenaire convaincu : Tesco

Mais déjà, Parsly a signé un accord de partenariat avec le mastodonte Tesco. La liste prémâchée, des courses recommandées, correspondra donc aux produits disponibles dans un des magasins de l’enseigne. La plateforme Web se promeut également comme un outil permettant de vérifier en amont la disponibilité des produits recherchés dans les rayons du supermarché habituel. Fini donc les mauvaises surprises ? C’est un des produits d’appel de la startup, qui pour l’instant fonctionne uniquement au Royaume-Uni, en attendant de pouvoir étendre ses services.

En choisissant Tesco, Parsly n’a pas seulement convaincu le premier distributeur du Royaume-Uni, mais aussi et surtout le chantre des innovations technologiques et digitales. En septembre dernier, INfluencia expliquait comment ce distributeur transforme la grande surface en centre-ville. Avec son opération de réalité « The Big Price Drop » et sa boutique virtuelle dans le métro, le roi anglais de la grande distribution avait déjà aussi prouvé sa faculté à tirer profit des innovations avant de vouloir devenir la première chaîne à mettre l’impression 3D en rayon .

Benjmin Adler / @BenjaminAdlerLA
Rubrique réalisée en partenariat avec Leo Burnett

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia