6 juin 2009

Temps de lecture : 2 min

Parfums : Millenium ou l’éloge de la transgression

Sans être « fleur bleue » ni désuet, le milieu de la parfumerie flirtait avec l'élégance et le raffinement. Aujourd'hui, certaines marques font l'éloge de l'interdit, du sexe à outrance, du gothique. Le succès planétaire du polar suédois n'est il pas en partie responsable ?

Sans être « fleur bleue » ni désuet, le milieu de la parfumerie flirtait avec l’élégance et le raffinement. Aujourd’hui, certaines marques font l’éloge de l’interdit, du sexe à outrance, du gothique. Le succès planétaire du polar suédois n’est il pas en partie responsable ?

Fric, sexualité, magouilles politico-financières, milieux féministes et sado maso, apologie de la piraterie informatique : la trilogie du défunt Stieg Larsson évoque tous ces mondes là. Réel ou pas, allez savoir où se situe la frontière ! Toujours est-il que l’ouvrage de ce romancier, militant de l’extrême gauche et de l’antifascisme, a séduit de très nombreux lecteurs puisque plus de 12 millions de livres ont été vendus dans le monde.Vincent Grégoire de l’agence Nelly Rodi analyse les raisons qui poussent l’être humain à se passionner pour Lisbeth Salander, la super héroïne lesbienne satanique du livre. « Nous vivons dans un monde anxiogène et très normatif où fumer, boire, rouler vite, baiser relève de l’interdit. Face à ces interdictions, on a besoin de figures transgressives avec des parts d’ombre. Quelque part, les héroïnes comme Lara Croft ou Uma Thurmann, la samouraï de Kill Bill, sont des petites filles trop sages. Et on est attiré par une lignée d’icônes déjantées comme Kate Moss, Amy Winehouse qui flirtent en permanence avec les interdits ». Cet engouement pour le transgressif incite les marques de parfumerie et de cosmétiques à jongler elles aussi avec cette transgression. Diesel la joue soft avec Fuel for Life Unlimited qui s’annonce comme un élixir extatique, une plongée désinhibée réservée aux frondeuses qui aiment repousser les frontières de l’impossible. Sur l’échelle volcanique de la féminité, les visuels exhibent trois jeunes filles en jarretelles et guêpières installées sur un sofa capitonné tenant lascivement le flacon.

Chantal Thomass, la prêtresse de la lingerie sexy, s’est associée avec Nivea pour lancer une première collection de maquillage. Après avoir relooké de manière sensuelle machine à laver et sucrettes, la voilà qui attaque un registre non moins sensuel, le maquillage, en le présentant dans des emballages dynamisant l’aspect voyeur de certaines relations sexuelles. Si le blush s’ouvre via un corset, les ombres à paupières se devinent derrière un trou de serrure.Avec beaucoup de sobriété dans le packaging, Kilian a sorti huit fragrances qui reprennent trois thèmes : l’amour et ses interdits, les paradis artificiels et les tentations. Mais avec cette parfumerie de niche c’est la teneur du jus qui révèle un côté « hot » en particulier pour le dernier Back to Black Aphrodisiac. En revanche, un autre érotisme olfactif venu de Stockholm, Neotantric Fragrances, inspiré du Tantra indien révèle des parfums avant-gardistes anti-tabous avec des noms évocateurs ( citric metal kamasutra, I am a sex goddess ) et des scènes de voyeurisme sado-maso en impression sur la bouteille. Le paroxysme du « bon goût » est atteint par Etat Libre d’Orange qui annonce la couleur avec ses jus : « Sécrétions Magnifiques » et « Je suis un Homme » qui affichent des pénis.
Au pays des soi disants non-dits, il semble y avoir de la liberté dans l’air ! Les nouvelles boutiques de sex-toys et autres accessoires érotiques féminins, Yoba et Dollhouse, font un tabac. A côté, les canards de Sephora se révèlent être des enfants de chœur ! Il parait même qu’il est branché de dîner dans des boîtes de strip-tease. Au Pink Paradise, c’est en jarretelle que l’on vous apportera vos plats et vous pourrez lécher voluptueusement votre glace sous les jambes fuselées des demoiselles qui s’entortillent autour de la barre du podium. Vous avez dit « bon enfant » ?

Marie Laure de Vienne

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia