20 janvier 2010

Temps de lecture : 2 min

Une opportunité pour la presse magazine ?

Comment redonner envie de se jeter dans la lecture ? Les Britanniques et les Américains ont tout compris. A adopter...

Comment redonner envie de se jeter dans la lecture ? Les Britanniques et les Américains ont tout compris. A adopter…

Créé avec succès en Grande Bretagne, en 2008, par le journaliste Steve Watson, Magazines Stack étend son concept aux USA. Plus qu’original, ce service par abonnement est gonflé et ne manque pas de créativité.
Il a pour ambition d’apporter le meilleur de la presse indépendante, souvent introuvable notamment en raison d’une diffusion restreinte, à un public élargi. Chaque année, selon la formule choisie, les abonnés reçoivent à leur domicile ou sur leur lieu de travail, 6, 8 ou 12 revues inattendues comme la britannique «Bad Idea» ou les hollandaises «The Electric Sheep» et «Foam» ou bien encore «Eye», «Mule», « Little White Lies», «The Ride Journal»…

Même principe pour Stack America, placé sous la houlette d’Andrew Losowsky, auteur, éditeur et co-commissaire de l’Independent Magazine Forum Colophom, mais sur un rythme bimensuel. Les lecteurs, forcément atypiques, curieux et friands d’innovation, ont communiqué, lors de leur abonnement le nom des journaux qu’ils lisent déjà. En revanche, ils ne savent jamais à l’avance celui qu’ils vont recevoir. Soigneusement sélectionné par Stack America, le magazine du moment est hors du commun grâce à ses mots, ses images, ses histoires, son design, sa construction et son imaginaire. Il doit être une source d’inspiration pour le lecteur en quête d’idées, d’avant-garde et d’une ouverture différente sur le monde. Celui-ci peut très bien être un publicitaire, un éditorialiste, un graphiste, un artiste ou un médecin qui souhaiterait enrichir les lectures de sa salle d’attente… Le lectorat américain recevra des publications spécifiques repérées aux USA bien sûr mais aussi au Canada et en Amérique du Sud.

Autre avantage, chaque envoi sera accompagné de surprises en plus de l’édito d’A. Losowsky et d’encarts publicitaires d’annonceurs triés sur le volet. Conçu comme un véritable club privé, Stack America fait le lien entre des lecteurs avides de sens et de prospective mais qui n’ont pas toujours le temps, l’argent ou la mobilité pour traquer «la» publication, avec des titres qui n’ont pas le rayonnement ou l’audience qu’ils méritent, faute de moyens. Près de 3000 magazines indépendants sont ainsi concernés aux Etats Unis. En janvier, c’est notamment «Zoetrop : All-Story», publié par Francis Ford Coppola depuis San Francisco, qui aura les honneurs. Au programme : des histoires exclusives et courtes venues des quatre coins du monde et une personnalité en guise de rédacteur en chef exceptionnel donnant à travers ses choix, un ton et une ligne éditoriale bien particulière. Un échantillon qu’on voudrait partager.

Florence Berthier        

Présentation d’un magazine par Steve Watson. Retrouvez l’intégralité de ses présentations ici.
 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia