6 décembre 2021

Temps de lecture : 2 min

Olem, le robot qui donne du peps aux jeux de société !

Nicolas Silvani, Mathieu Legeay et Alexis Lemey sont trois amis ingénieurs passionnés de robotique et de jeux de société… À 26 ans et presque quatre ans plus tard, les voilà désormais, à la tête de Ludotech, une startup dont l’objectif est d’innover en matière de jeux de société sans pour autant lâcher la nature même de ce qui le constitue : l’envie de se retrouver autour d’une table à plusieurs pour jouer avec des objets physiques.

Le nom de la console de jeux est Olem. Pour faire simple, Olem est un robot de jeu de société composé de plusieurs capteurs et animé par de l’intelligence artificielle, ce qui lui permet de s’adapter parfaitement à toutes situations de jeu comme par exemple : détecter un plateau, repérer des obstacles, comprendre les cartes… Il s’adapte en fonction du jeu choisi pour interagir avec les joueurs de la façon la plus naturelle possible. Si aujourd’hui la console dispose de 9 jeux seulement, à terme, cette dernière aura plusieurs centaines de jeux disponibles au sein de son application mobile du même nom.

Jeux de stratégie, d’aventure, escape games

Comment ça se joue ? Il suffit de télécharger l’application Olem sur iPhone et (bientôt) sur Androïd. L’utilisateur n’aura alors qu’à choisir le jeu auquel il souhaite jouer et aura le choix entre plusieurs typologies, jeu de stratégie, d’aventure, escape game…). Si certains jeux se font à partir de smartphones, d’autres en sont aussi totalement indépendants et peuvent être lancés directement depuis le robot. (regarder la vidéo ci-dessous)

Simple comme bonjour… Pas tout à fait. Dans sa première vie, Olem est un « truc moche en patafix avec des tas de soudures à faire à la main », raconte Nicolas Silvani, « ce n’est que plus tard, juste avant le confinement, qu’il devient présentable. C’est là que nous le présentons au monde professionnel et au grand public au festival du jeu de Cannes, puis à celui de Montpellier.» Banco ! Olem se fait très vite des amis… « Lors de ces deux événements nous découvrons que si les enfants aiment jouer à Olem, les parents sont partants aussi. En clair, notre intuition qui était de fusionner robotique et jeu de société, s’est confirmée », poursuit Nicolas Silvani. Depuis, il y a eu le Covid, l’impossibilité de courir les festivals, mais aussi l’occasion d’affiner encore le concept et de s’apercevoir qu’ils sont dans le vrai. « La pandémie confirme que le monde entier se retrouve entrain de jouer en famille, seule manière de se retrouver le temps du confinement » ajoute le porte-parole du groupe…

53000 euros récoltés permettront à la startup de démarrer la phase de production

Les trois génies se sont acoquinés avec des auteurs de jeux de société rencontrés lors de ces premiers festivals. Aujourd’hui grâce à une campagne de financement participatif lancée le 12 octobre dernier sur la célèbre plateforme de crowdfunding Kickstarter, Ludotech a réuni les fonds nécessaires pour démarrer l’aventure. Ces 53000 euros récoltés permettront à la startup de démarrer la phase de production et de livrer les premiers exemplaires d’Olem d’ici Noël 2022. Si tout va bien, une levée de fonds devrait permettre aux trois amis de décoller… C’est chanmé !

 

Cristina Alonso

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia