9 avril 2015

Temps de lecture : 2 min

L’ode à la street culture de Converse

De l’identité visuelle du lieu aux produits présentés, tout dans le flagship de Converse à San Francisco reflète la street culture, l’esprit de la marque. Décryptage par Daniel Bô avec Ideeslocales.fr.

De l’identité visuelle du lieu aux produits présentés, tout dans le flagship de Converse à San Francisco reflète la street culture, l’esprit de la marque. Décryptage par Daniel Bô avec Ideeslocales.fr

Converse a choisi Market Street, le quartier marchand historique de San Francisco et aussi foyer de multiples mouvements culturels alternatifs, pour ouvrir en juin 2013 son plus grand magasin dans le monde.

Le plus grand magasin Converse du monde

Dans ce flagship, réparti sur deux étages, la marque propose toute ses gammes en plus de produits uniques créés spécialement pour ce lieu. L’occasion de rappeler qu’elle est passée de la basket de sport typique à une chaussure urbaine plébiscitée par les adolescents.

Ses décors, émaillés de graffitis, reflètent la culture de la marque avec un mélange de symboles de puissance (ailes d’aigles, soleils…) et d’anticonformisme (crânes, cerveaux…), et des messages saluant l’esprit de rébellion, la liberté (« Shoes are boring. Wear sneakers ») et le nouveau slogan de la marque (« Free to be », « All for one » ou encore « Rebellion is the only thing that keeps you alive »).

L’atmosphère s’y veut industrielle et authentique avec une devanture faite d’acier et de verre, tandis que le noir et le gris dominent à l’intérieur.

Même liberté de ton dans la mise en scène des produits, avec des chaussures suspendues au plafond ou encore des vêtements chiffonnés. Certains sont même utilisés pour créer des œuvres d’art monumentales : grand lustre fait de paires de baskets issues de diverses collections ou anciens modèles placés sur des tabourets surélevés…

Le grand escalier, pièce centrale, amène à la boutique pour femme et enfants

Temple de la street culture

L’étage est aussi celui de la « Elis Room », une pièce qui accueille les articles locaux et où les clients peuvent s’attarder le temps d’une performance artistique.

.

Espace d’expression pour chacun

Ici, le client est aussi intégré au développement de la marque en l’incitant à expérimenter les produits et en faisant appel à sa créativité. Chacun peut en effet créer sa propre chaussure grâce à un bar de customisation et des Ipad mis à disposition, les plus beaux modèles étant ensuite exposés sur un pan de mur.

Un état d’esprit placé donc sous les signes de l’éclectisme et liberté d’expression et bien résumé par le gérant du magasin : « Quand les clients essayent des chaussures, on les encourage à se prendre en photo soit en train de donner des coups de pieds dans les murs, soit de faire la rock star dans nos sièges tagués. Tout est fait pour qu’ils puissent s’exprimer comme ils l’entendent dans le magasin et faire tout ce qu’ils veulent avec leurs Converse ! ».

Bô Daniel

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia