23 avril 2014

Temps de lecture : 2 min

La nouvelle touche d’humanité chez les grandes marques

Rendre les lieux et les produits plus humains, artisanaux, vivants, authentiques : voilà le véritable enjeu des marques en 2014. Plus le digital est présent dans notre quotidien, plus les enseignes ont besoin de recréer un lien quasi physique avec leurs consommateurs et ré-enchanter leur relation. Regard sur cette dernière tendance venue des Etats-Unis par Laetitia Faure, fondatrice du bureau Urban Sublime qui sort un ebook intitulé : « 50 tendances des Etats-Unis à intégrer à votre stratégie ».

Sur les podiums des défilés de mode comme dans les lieux de vente de grands groupes, une tendance lourde émerge : le retour d’une touche humaine par le biais de l’écriture manuscrite. Les traités graphiques comme le crayonné, l’impression au tampon ou encore le graffiti permettent de retranscrire un lien humain, propice à la confiance et à l’échange. Que cela soit en terme de visual merchandising en magasin ou de packaging, partout l’empreinte manuscrite foisonne.

En retail, la tendance se traduit par l’utilisation de grandes ardoises crayonnées pour présenter les produits ou décorer les lieux. Ici l’exemple de Levi’s qui présente sa nouvelle gamme de jeans via des ardoises avec une typographie de style fait main.

Les conditions d’échanges et de remboursement de l’enseigne Urban Outfitters.

L’exemple le plus frappant reste la technique marketing de Starbucks qui écrit à la main sur chaque commande le prénom de ses clients. Communication redoutable qui permet de personnaliser l’acte d’achat et la relation client, en les valorisant de manière singulière. Aucun coût pour l’entreprise et un capital sympathie garanti.

Le digital également mordu de dessin

La tendance se déploie également sur le digital. Warby Parker, vendeur américain de lunettes tendance, a également fait du crayonné sa force en ligne. Au niveau de son marketing, le groupe s’appuie fortement sur les valeurs d’entraide et de proximité. Le dessin permet de traduire de manière concrète cette humanité.

My Little Paris, Hermès ou encore Michel et Augustin

En France, c’est le site Internet précurseur My Little Paris qui a permis d’humaniser sa communication en ligne par le biais des croquis désormais connus de la dessinatrice japonaise Kanako.

Cette tendance qui affiche une proximité certaine ne se restreint pas seulement au créneau milieu de gamme. Le luxe ou l’alimentaire haut de gamme s’en sont emparés avec brio. Une qualité irréprochable alliée à une communication authentique ; Hermès en a fait son arme. En témoignent son site Internet et sa typographie officielle.

De son côté la marque Michel et Augustin a orchestré une petite révolution dans le packaging alimentaire avec ses paquets bourrés de mentions manuscrites et originales.

La reprise de l’écriture manuelle dans les techniques marketing actuelles confirme le besoin de liens et d’émotions plus authentiques et moins empiriques dans la relation marque-consommateurs. A travers les points de vente ou via le digital, l’expérience de la marque – mainstream ou premium – passe désormais par un brin d’humanité.

Laetitia Faure, Urban Sublime
Pour se procurer le ebook « 50 tendances des Etats-Unis à intégrer à votre stratégie », cliquez  ici

Cover : Kanako

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia