8 juillet 2009

Temps de lecture : 1 min

Une nouvelle idée pour Decaux et les Vélib ?

Finis les vêtements mouillés ou la sueur qui dégouline du front à son arrivée au travail. Grâce à Green Pod, aller sur son lieu professionnel en vélo n'est plus incompatible avec fraîcheur.

Finis les vêtements mouillés ou la sueur qui dégouline du front à son arrivée au travail. Grâce à Green Pod, aller sur son lieu professionnel en vélo n’est plus incompatible avec fraîcheur.

Un nouveau système de parking à vélo vient de voir le jour en Australie. Equipé d’une douche et d’une dizaine de casiers fermant à clés, le Green Pod tient dans une place de voiture. Le concept permet de parquer la bicyclette, prendre une douche ou se rafraichir et ranger ses affaires. Proposé aussi avec 2 douches, 20 vestiaires et autant de places de vélo, le Green Pod est alimenté par l’énergie solaire, éclairé par des diodes électroluminescentes et bénéficie d’un traitement des eaux usées. A côté de l’aspect utile et des matériaux recyclables, le design n’est pas en reste.
Ce mini parking à vélo peut être intégré à l’extérieur comme à l’intérieur d’un bâtiment. Autre avantage non-négligeable : l’auto-lavage des douches et vestiaires qui se fait lorsque l’emplacement est vide. Le premier Green Pod fabriqué par Penny Farthings, spécialiste des emplacements de deux roues est actuellement utilisé en Australie dans l’état du Queensland (vous savez, là où était offert le plus beau «job du monde » !).
Ce type de produit peut-il s’adapter à nos villes ? Et pourquoi pas des Green Pod à Paris en complément de nos bons « presque » vieux Vélib ? Avec de la belle pub dessus ? Le concept devrait intéresser JC Decaux.

Gaël Clouzard

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia