2 octobre 2013

Temps de lecture : 1 min

Nos vies sociales mises en carnet

Le monde de l’édition doit s’adapter à l’avènement du digital. Les modes de consommation de lecture changent, ceux de production de contenus également. Pour capter la quintessence de nos quotidiens sur les réseaux sociaux, le projet Post Comment Below invente le Zine social.

Nous le répétons assez : digital et papier ne sont plus les Capulet et les Montaigu de l’édition et des médias. Entre les deux rivaux, une espèce d’’entente cordiale à la Edouard VII se consolide au fil des mariages novateurs. Post Comment Below constitue un nouvel exemple éloquent de complémentarité. Comment ? En figeant sur papier la quintessence du constant flux d’informations sur les réseaux sociaux.

Ce projet artistique, ses deux créateurs Kelli Miller et Kendra Eash, le définissent officiellement comme un « Zine », un livret imprimé artisanalement en copies limitées et sur une période courte. « Internet est un trou noir d’informations. Les commentaires et les opinions sont engloutis tous les jours dans le gigantisme de ses centrales de données. Nous avons minutieusement épluché ce flux pour en préserver des échantillons », expliquent l’artiste et l’écrivain sur leur site Web.

« Post Comment Below est un enregistrement du quelconque. Un instantané de la conversation sur Internet. Une capsule temporelle de l’âge digital », poursuit la paire dans son explication empirique. Plus concrètement, il s’agit de publier une collection d’absurdités, de répliques d’humour et de réflexions politiques pour servir de chroniques de nos vies quotidiennes et de notre culture actuelle.

Sur les médias sociaux, chaque commentaire, tweet et statut prend un autre intérêt quand il émane d’autrui. C’est cette saveur de tous les jours que Post Comment Below veut capter et coucher sur papier.

Le troisième numéro de ce Zine tellement révélateur, « Sex, Drugs and Robots » est actuellement en vente pour 3 euros. Pour se le procurer, il suffit de simplement envoyer un email aux créateurs. Une publication online est à prévoir rapidement puisque le duo annonce travailler actuellement à la création d’un nouveau site Web.

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA
Rubrique réalisée en partenariat avec Uniteam

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia