15 mars 2016

Temps de lecture : 2 min

Au nom du Père, du fils et de la sainte appli

Lancée en septembre 2015, l’application italienne Scooterino, un Uber romain du scooter, bénie son émanation catholique : Scooterino Amen, une plate-forme de commande de prêtre en ligne.

Lancée en septembre 2015, l’application italienne Scooterino, un Uber romain du scooter, bénie son émanation catholique : Scooterino Amen, une plate-forme de commande de prêtre en ligne.

Si Uber a décidé de se mettre aux deux roues, ouvrant en Thaïlande son premier UberMOTO, le 24 février dernier, une plate-forme communautaire romaine n’a pas attendu le géant du VTC pour faire de la moto, le nouveau mode de transport partagé à la mode. Six mois après la création de Scooterino, ses fondateurs annoncent le lancement prochain d’une nouvelle application alternative mais complémentaire : Scooterino amen. Si le nom vous intrigue, rassurez-vous vous n’êtes pas coupable d’un pêché de circonspection mal placée.

Car la future plate-forme, qui sera uniquement disponible dans la capitale romaine a priori avant la fin de l’été, propose un concept déroutant : commander en ligne la venue d’un prêtre pour se confesser ou recevoir une bénédiction. Vous avez bien lu ! Désormais l’économie de partage peut même vous livrer à la demande celui dont la mission spirituelle est de rendre présent le Christ parmi les gens.

Concrètement une fois l’application (à but non lucratif) téléchargée, chaque utilisateur de Scooterino Amen peut solliciter les services d’un clerc séculier disponible comme il commanderait un Uber. Un conducteur récupère le prêtre en scooter pour l’amener au lieu de rendez-vous fixé par l’utilisateur. Une fois sur place, sans charger le moindre euro, le représentant de Jésus prendra le temps de donner la bénédiction, d’écouter une confession ou simplement de discuter avec son prochain connecté. Une fois reparti, le prêtre peut être noté par l’utilisateur mais chez Scooterino Amen les anges remplacent les traditionnelles étoiles.

Si tu ne viens pas au prêtre, le prêtre vient à toi

A qui s’adresse exactement l’application ? La réponse renforce son caractère intriguant car Scooterino Amen vise d’abord une cible touristique pas comme les autres : les fidèles -le Vatican en annonce quelque 10 millions- qui jusqu’en novembre 2016 vont se rendre dans la ville sainte pour participer au Jubilé de la Miséricorde. Voulue par le Pape François et ouverte en décembre 2015 pour 11 mois, cette thématqiue annuelle vise à redonner une place centrale à la Miséricorde Divine, notamment en renforçant la pratique de la… confession.

Autant dire que le timing de lancement a été savamment pensé par les créateurs de l’application, qui est bien entendu disponible aux catholiques locaux qui préfèrent ce service en ligne à une messe dominicale. Si vous êtes intéressé, vous pouvez dès maintenant vous enregistrer sur la plate-forme afin de recevoir un code utilisable plus tard dans l’année, quand Scooterino Amen sera lancée.

Opportunisme marketing brillant sur le papier mais qui devrait -prenons les paris- échouer dans la pratique, l’application constitue l’émanation du succès de niche de Scooterino. Lancée à Rome en septembre 2015, l’application a déjà été téléchargée plus de 7 000 fois et comptabilise 150 conducteurs et plus 5 000 trajets. Nous vous laissons savourer le film (voir ci-dessous) de 60 secondes concocté par l’application pour promouvoir son pari. C’est drôle et aussi gonflé que son concept.

A découvrir

Adler Benjamin

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia