24 janvier 2022

Temps de lecture : 1 min

« No energy to waste », l’injonction rock and roll d’Engie…

Si comme, beaucoup d’entre nous, vous avez dévoré Don’t look up d’Adam McKay sur Netflix, si Le jour d’Après réalisé en 2004 par Roland Emmerich, fait partie de vos classiques sur le thème de l’urgence climatique, alors, la nouvelle campagne de marque d’Engie signée Publicis Conseil devrait vous détendre un peu...
 Quoique. Pas sûr. Côté réalisation, c’est Vincent Lobelle représenté par Iconoclast qui signe une série de portraits de jeunes agités comme on les aime. Avec, histoire de nous secouer un peu, le titre, Blitzkrieg bop des Ramones

Un choix de rockers : Cédric Moutaud, Jean-Christophe Royer emmenés par Marco Venturelli, the Big Boss. Le tout monté à fond la caisse… Car l’idée de ce film épuisant est de bien nous faire comprendre que si nos enfants ont une énergie de dingues, nous en revanche, on est un peu mous du genou sur la question énergétique… En vrai, la signature : « Parce qu’ils ont tant d’énergie à dépenser et nous si peu de temps à perdre, Engie accélère son développement au service d’une transition énergétique accessible à tous » nous interpelle grave. Soudain, Les Ramones la ferment. Les petits sont couchés, façon amortis, et nous on écoute cette voix un poil trop rassurante au message moyen drôle, et on flippe.

Un film épuisant et inspirant

No energy to waste, sonne comme une injonction à peine déguisée. Il s’agirait de réussir la transition énergétique… ensemble. Une campagne qui fait évidemment écho à la stratégie du groupe et au recentrage de ses activités pour gagner en efficacité et renforcer son rôle en tant que leader de la transition bas carbone.

Agir ensemble parce que chaque jour compte.

Engie se positionne ici en accélérateur de cette dernière, file la métaphore en conjuguant les énergies, les savoir-faire de ses collaborateurs, les partenaires, parties-prenantes et clients pour rendre cette transition possible. Agir ensemble parce que chaque jour compte.
Un dispositif de « preuves » en print et digital, révélant les nouveaux codes de marque autour des quatre grands métiers du Groupe, vient compléter la campagne.

Un stylisme de seconde main, un casting local et une gestion raisonnée de l’énergie sur les lieux de tournage.

Cette campagne a été conçue dans le cadre d’une démarche éco-responsable, en ligne avec l’engagement du Groupe. Décors naturels, stylisme de seconde main, casting local, gestion raisonnée de l’énergie sur les lieux de tournage en Belgique au mois de novembre. Un message en tout cas qui ne mâche pas ses mots.

À lire aussi sur le même thème

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia