28 septembre 2015

Temps de lecture : 1 min

Nike : gloire au loser

Finir dernier d’une compétition, c’est grave docteur ? Nike et l'agence Wieden+Kennedy nous assurent que non avec une campagne sobrement baptisée « Last ».

Finir dernier d’une compétition, c’est grave docteur ? Nike et l’agence Wieden+Kennedy nous assurent que non avec une campagne sobrement baptisée « Last ».

Au Panthéon de la marque Nike, on retrouve plusieurs légendes : Michael Jordan, Tiger Woods, Cristiano Ronaldo… Exploits retentissants, records historiques, le commun des mortels aiment se gargariser de ce genre de performance. Mais qu’en est-il du sportif lambda, celui qui court une fois par semaine, et pour lequel la préparation d’un marathon relève d’une expédition sur la planète Mars ? Arrivera-t-on à effectuer les un peu plus de 42 kilomètres d’un pas léger et le port de tête bien droit ? La réponse est forcément non. A travers sa dernière campagne « Last », Nike s’intéresse de plus près au bon dernier, au « loser romantique », celui qui pendant plusieurs heures, poings serrés, passera par toute la palette des sentiments, et  franchira de sa démarche de mort vivant, la ligne d’arrivée dans l’anonymat le plus complet. Car, le plus important n’est pas de participer ni même de gagner. Le plus important, c’est de continuer. Un discours qui a pour but de valoriser tous les sportifs, peu importe leur niveau, et qui fait la part belle à l’authenticité et l’humour.

Espinosa Eric

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia