2 novembre 2021

Temps de lecture : 2 min

Naissance de Kool Mag, le media des darons

On le sait, si la pandémie a été subie par beaucoup d’entre nous, pour d’autres, elle et ses enfermements successifs ont fait germer des idées subtiles, et pétiller les esprits… Au programme today, Kool Mag, le premier media pour hommes au bord de la crise de nerfs.

Ronan Dubois, 48 ans, père de quatre enfants, ex-DG de Kombini et DGA de M6 , Baptiste des Monstiers, 40 ans, père de deux filles, journaliste d’Envoyé Spécial, Complément d’Enquête, Zone Interdite, grand reporter de Quotidien, TMC, -c’est ainsi qu’ils se présentent, histoire de bien nous faire comprendre que le boulot c’est une chose, mais que d’avoir des enfants, ça fait partie intégrante de leur vie de papas-boss-, viennent de lancer un nouveau media, Kool Mag. « Les hommes n’auront ainsi plus besoin de lire en douce, les féminins de leurs chères et tendres », commente Ronan Dubois, ils ont désormais leur mag sur mobile, à consulter en toute discrétion.

Assume ton côté daron

Quant à l’origine de la base-line, « Assume ton côté daron », parce que les pères sont aussi des hommes , on ne sait pas très bien si elle est empruntée à San Antonio, qui, dans son 45ème opus, décrit « Derrière son burlingue, le daron est impavide », ou à Louis-Ferdinand Céline qui dans Mort à Crédit écrivait « Ça le passionnait ce vieux daron… Il voulait se faire une idée ».

Une chose est sûre, en revanche. Depuis bientôt dix ans, les jeunes se sont emparés des termes de « darons » et « daronnes » pour évoquer leurs parents, quand ils ne les surnomment pas les « géniteurs » et les « génitrices »… Aussi, rentrons dans le vif du sujet.

un marché d’hommes

Les deux darons, donc, ont bien compris qu’il y avait un marché d’hommes désormais, concernés eux aussi par la paternité, la psychologie, et les vraies questions existentielles. Que le patriarche taiseux, qui ne communique pas est le fruit d’une sombre histoire de patriarcat qui n’en finit pas de lasser son monde. En clair, cette idée toute faite, selon laquelle entre potes, les gars ne parlent que du dernier exploit du PSG, ou de l’OM, de la cylindrée de la BMW qu’il vient de s’acheter … Ou du dernier silure pêché en rivière… est totalement fausse. « Les darons, sont des femmes comme les autres », dixit une fameuse citation de Groucho Marx. Dont acte.

Pédiatres, psychiatres, philosophes à leur chevet

Kool Mag « veille » autant à la vie personnelle que professionnelle, grâce à six verticales Kool Dad, Kool Love, Kool time, Kool Life, Kool cook, et Kool Trendy», égrenne Ronan Dubois. «Un contenu à la fois décontracté dans la forme, et documenté dans le fond ». Pas question d’être anecdotique ou simplement ouvert d’esprit, chez Koolmag. Pédiatres, psychiatres, philosophes, et/ou sociologues sont de la partie, aux côtés de pigistes, journalistes, vidéastes et « rewriters ». En somme, la bonne vieille recette d’un féminin, destinée aux yeuv», aux «reup» et autres «dab»…

 

Le modèle est gratuit, le contenu prêt à diffuser sur Instagram, Facebook, Linkedin. C’est l’audience qui fera le reste afin de capter les annonceurs, séduits par cette nouvelle formule. Car de fait, les deux compères ont mis dans la boucle de leur tour de table Hoyzon Media, un groupe dont les titres pour le coup, sont consacrés aux mâles Alpha : Auto-moto, Auto-news, Le Blog Auto, Onze, But, Men’s Up, etc. Autant dire que cela représente 21 millions d’individus qui potentiellement auront  besoin à un moment ou un autre de s’informer sur leurs relations aux femmes, aux enfants, à leurs conjoints, ou conjointes, à la mode, à l’éducation, au sexe des anges et on en passe.

Depuis hier, 150 contenus sont disponibles sur koolmag.fr, pour cette dizaine de millions de pères dans l’âme et dans la vie. Ainsi soient-ils.

Cristina Alonso

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia