20 janvier 2021

Temps de lecture : 3 min

Museum TV ouvre grand les portes de la culture

La soif d’art n’a sans doute jamais été si forte que depuis que les lieux de culture ont fermé. Nela Pavlouskova, directrice de Museum TV, explique comment cette chaîne thématique mais pas élitiste s’est adaptée à la situation, quelques jours avant un élargissement significatif de sa distribution.

CLIQUER SUR PLAY POUR ECOUTER LA VERSION AUDIO :


Fermés jusqu’à une date indéterminée ! Les pouvoirs publics avaient évoqué un « calendrier glissant », dans lequel les musées auraient pu rouvrir avant les cinémas et les salles de spectacle avec des conditions de jauge à étudier, mais l’apparition des variants de la Covid replonge les lieux de culture dans l’incertitude. Principe de précaution oblige… Privés d’actualité en raison des différentes périodes de fermeture des musées, de l’annulation ou du report des expositions et des foires d’art, les médias spécialisés dans la Culture doivent se réinventer. Museum TV en a fait le constat, même si cette chaîne, lancée en avril 2017 par le groupe lillois Secom, avait déjà commencé à revisiter sa programmation dès le printemps 2020 : « Avec la crise sanitaire, le besoin de s’évader et de parcourir le monde grâce aux contenus autour de l’art n’a jamais été aussi fort chez les téléspectateurs. En France, notre audience a progressé de 40 % entre 2019 et 2020 pour atteindre 1,4 million de téléspectateurs mensuels selon Médiamétrie. L’an dernier, notre présence à l’international a doublé car les opérateurs ont aussi cherché à apporter de la culture et de l’art à leur public », explique Nela Pavlouskova, qui la dirige depuis juillet dernier. Cette évolution vers une offre plus divertissante et grand public a pris encore davantage son sens avec la fin de la distribution en exclusivité dans les offres Canal. Disponible en OTT depuis le 1er janvier 2020 (à un tarif de 9,90 euros par mois plutôt plus élevé que d’autres offres SVOD), la chaîne arrive dans les premiers jours de février 2021 dans les offres d’Orange et chez Bouygues Telecom, où elle sera d’ailleurs proposée dans ses deux versions HD et 4K.

Une première autour des ventes aux enchères

La période oblige toujours à trouver des chemins de traverse. « Cette année, la saison culturelle s’est ouverte avec Art Paris en septembre et s’est refermée dans la foulée car tout ce qui suivait a été annulé ou reporté. Quand il ne se passe rien, il faut quand même apporter de la nouveauté. Nous réussissons à tourner dans les galeries et les musées pour proposer des visites privées que les téléspectateurs peuvent d’ailleurs contempler de manière plus confortable que lorsque les expositions étaient bondées », note la directrice générale qui se languit toutefois de retrouver des visites en conditions bien réelles. Dès son arrivée à la direction de la chaîne, elle a cherché à retransmettre des ventes aux enchères. « Le contexte sanitaire a donné de l’ampleur à cette initiative car ces maisons n’arrivaient plus non plus à faire venir de public », ajoute-t-elle. En octobre, Museum TV a pour la première fois posé ses caméras chez Sotheby’s pour retransmettre deux ventes d’art contemporain : « Modernités » avec des œuvres de Pablo Picasso, Pierre Soulages, Francis Picabia et Wassily Kandinsky, initialement programmée à la Fiac de Paris, et « Contemporary » en direct de Londres pour une vente qui aurait dû être programmée lors de la foire Frieze. « Nos partenaires nous font confiance pour produire et assurer la couverture médiatique de leurs événements. Ces partenariats ont été un peu bouleversés car beaucoup d’événements ont été reportés », regrette Nela Pavlouskova.

Visites privées et lieux insolites

Pour accompagner l’élargissement de sa cible qui va passer début février à quelque 15 millions de foyers potentiels, la chaîne d’art a diversifié sa grille, ce qui la rend un peu moins dépendante à l’actualité culturelle stricto sensu. « On est avant tout une chaîne de télé qui cherche à informer et à divertir », souligne la directrice de Museum TV. La chaîne propose des programmes sur l’apprentissage artistique (L’Art pour jouer, Les P’tits Croquis, Sketchbook…), des batailles d’art, des séries comme Les Travellers, dans laquelle la présentatrice fait découvrir des lieux d’art ou des petites galeries dans différents pays, des collections documentaires sur Van Gogh, les femmes dans l’art, Leonard de Vinci et Michel Ange, les impressionnistes, Andy Warhol… Les amateurs d’art pourront retrouver à partir de février Antiques Roadshow, l’émission emblématique de BBC jusqu’à présent inédite en France, ou encore une série documentaire Tattoo Tales sur le quotidien d’un salon de tatouage très fréquenté d’une plage de Sydney. L’émission Visite privée, diffusée plusieurs fois dans la journée, sera programmée plus près du prime time quand la chaîne arrivera sur Orange et Bouygues Telecom. Les soirées seront organisées autour des piliers éditoriaux (beaux-arts, images et photos, architecture et design, art pop et street art), qui bénéficieront chacun d’un prime time inédit un soir de la semaine.

L’équipe de Tattoo Tales

L’équipe de Sketchbook

Des touches locales dans une chaîne globale

La diffusion de la chaîne dans 43 pays (dont 26 en Afrique) aide aussi à diversifier la programmation. « Nous avons une belle distribution en Russie, nous arrivons en Inde… A chaque fois, nous apportons une touche locale car nous devons produire sur tous les pays », précise Nela Pavlouskova. Comme bien d’autres chaînes de télé, Museum TV a dû décaler certains tournages. Pandémie oblige, certains pays ne sont plus aussi accessibles que par le passé. Qu’à cela ne tienne ! Ils continuent dans la mesure du possible en France, à Paris ou dans la région lilloise !

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia