27 avril 2016

Temps de lecture : 1 min

Musée Fever…

Ça y est, les deux ex-frères ennemis du luxe français auront chacun leur musée à Paris. Après la Fondation LVMH, bébé de Bernard Arnault, voici bientôt le musée Pinault qui ouvrira à la Bourse de commerce fin 2018.

Ça y est, les deux ex-frères ennemis du luxe français auront chacun leur musée à Paris. Après la Fondation LVMH, bébé de Bernard Arnault, voici bientôt le musée Pinault qui ouvrira à la Bourse de commerce fin 2018.

L’ancien président de Kering (ex-groupe Pinault-Printemps-Redoute) a confirmé la nouvelle hier, annonçant que le nouveau musée sera conçu par le grand architecte japonais Tadao Ando, qui a déjà aménagé les musées de Venise. Avec pour consigne « de créer un véritable chef d’œuvre ». Celui qui est aujourd’hui l’un des plus importants collectionneurs d’art contemporain au monde avait renoncé il y a dix ans à créer un musée aux portes de Paris au profit de la Cité des Doges. Le voilà donc de retour, et c’est une bonne nouvelle pour notre pays.

« Quand, en 2005, j’ai fait le choix d’installer l’activité publique de ma collection à Venise, j’indiquais déjà que, si un jour les circonstances le permettaient, je serais attaché de toutes mes forces à m’investir dans la réalisation d’un projet en France. C’est mon pays. J’y suis attaché, je suis convaincu qu’il doit toujours jouer sur la scène internationale un rôle culturel majeur et qu’il faut en soutenir le rayonnement » déclarait François Pinault au Monde hier.  Une reconnaissance et un cocorico qu’on aimerait voir suivis par d’autres capitaines d’industrie, anciens ou actuels. Alors à quand un musée Bolloré par exemple ? Une collection ou une galerie Drahi ?

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia