24 novembre 2014

Temps de lecture : 2 min

Mr.Social : ami ou ennemi du community manager ?

Après la plate-forme digitale qui se substitue aux attaché(e)s de presse, voici désormais l’application qui sous couvert d’assister les community managers, se propose de faire carrément leur métier.

Après la plate-forme digitale qui se substitue aux attaché(e)s de presse, voici désormais l’application qui sous couvert d’assister les community managers, se propose de faire carrément leur métier.

Quand chaque innovation majeure modifie la pratique quotidienne de l’Homme, les pourfendeurs du progrès technologique ressortent la même rengaine tenace et têtue : la nouveauté va tuer l’ancienne innovation devenue trop vite obsolète, et contrarier notre vie au jour le jour. « C’était mieux avant ? » Le refrain des nostalgiques est connu et nourrit les débats depuis la Rome antique. L’Histoire a beau jeu de contredire les réactionnaires technologiques, leurs plaidoyers traversent pourtant les siècles. Pourquoi ? Peut-être parce que oui, quand l’intelligence artificielle prend la place de l’intelligence humaine, l’innovation devient anxiogène, surtout à l’ère du tout applis et de la digitalisation zélée. En promettant de faciliter la tâche des community managers, la plate-forme Mr.Social risque aussi de les remplacer complètement.

Lancée début novembre, Mr.Social le claironne sur son site web : « En seulement deux minutes, c’est tout le partage de votre contenu social pour une semaine qui peut être fait. » Rien que cela ! Promue comme un assistant pour médias sociaux, la nouvelle application génère du contenu qu’elle poste et partage automatiquement sur la Toile, selon le calendrier de publication établi par un utilisateur qui aura au préalable approuvé ou rejeté le contenu potentiellement partageable établi via des mots clefs enregistrés au préalable.

Mr.Social, une menace en trompe l’œil ? 

Sur son site, la plateforme résume très simplement et en trois étapes comment devenir carrément « une rock star des médias sociaux. » Avis à tous les social media managers : primo, rechercher des mots clefs pertinents et intéressants ; secundo définir un calendrier de publication sur toute la semaine ; tertio répéter les deux étapes précédentes chaque semaine. Facile non ? Un peu trop même. Evidemment, aucun community manager n’avouera s’aider d’un assistant comme Mr.Social, mais l’application nord-américaine se permet quand même de mettre en avant un exemple concret de son efficacité. Il s’agit en l’occurrence du social media manager de VuClip, Roger Phillip, qui se félicite de la rapidité et la simplicité de l’outil. La tirade imite un peu trop les grossières flatteries des télé-achats mais elle a le mérite au moins d’exposer un cas pratique. Pour ceux qui seraient séduits sur le papier, sachez que l’efficacité du service proposé par Mr.Social réside dans le choix judicieux des contenus recherchés via les mots clefs.

En attendant qu’elle devienne également opérationnelle sur Facebook, l’application ne fonctionne pour l’instant que sur Twitter. Sur son blog, Mr.Social propose avec Mr.Feed un service similaire et gratuit. Cette assistance digitale ressemble comme deux touches de smartphone à l’application JustReachOut , dont INfluencia avait dressé les contours en juin dernier. Destinée en particulier aux PME et aux start-ups désireuses de marketer leurs produits ou services, JustReachOut propose à son utilisateur de rechercher les articles déjà existants dans son domaine d’expertise, puis de disposer ensuite d’une liste de journalistes couvrant le secteur d’activité qu’il veut mettre en avant, avec une adresse email vérifiée.

Mr.Social a certes des atouts en sa faveur et pourrait séduire des professionnels, mais que les CM se rassurent. Tant qu’ils auront la gouaille, le talent et la réactivité pour faire sortir leur réseaux de la masse, ce n’est pas un algorythme, modèle 2014, qui viendra perturber leur sommeil…

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia