10 avril 2013

Temps de lecture : 2 min

Le Mood-tracking : comment surfer sur la bonne humeur

Afficher la carte de l’humeur de ses consommateurs ou des habitants d’un quartier en temps réel est désormais aussi simple que de consulter la météo. L’avènement de la géographie des émotions laisse entrevoir pour les annonceurs et les collectivités de multiples possibilités de communication. Avec bientôt la possibilité d’un bulletin prévisionnel ?

Evaluer la bonne ou la mauvaise humeur d’une ville, le Feel-O-meter s’y était essayé avec son immense smiley perché en haut du phare de la ville de Lindau : en analysant les visages des habitants par reconnaissance faciale, il représentait l’état émotionnel de la ville en temps réel. De fait, afin de mieux connaître sa population ou sa clientèle et d’adapter sa communication, une ville ou une marque bénéficie aujourd’hui d’un outil qui se perfectionne sans cesse : le mood-tracking. Une géolocalisation des humeurs qui se développe grâce aux nombreuses applications et appareils de plus en plus originaux…

Le radar à bonheur

Les 140 millions de Tweets envoyés chaque jour à travers le monde constituent une source d’information infinie sur l’état d’esprit d’une population. Savoir ce que pense « le monde » c’est bien, mais quid de sa ville ou de son quartier ? Le jeune Mithru Vigneshwara, étudiant au Lasalle College of Arts de Singapour, a imaginé un outil qui permet de géo-localiser le bonheur de façon très locale. Avec son esthétique de radar à l’ancienne, Aleph of Emotion invite l’utilisateur à sélectionner une ville ou une région avant de collecter les Tweets envoyés depuis cet endroit précis sur une période de 35 jours. Grâce à un système de mots-clés, il analyse les résultats et les retranscrit sur un barème. On voit alors apparaitre sur l’écran la météo du bonheur local…   

La profusion des applis qui géo-traquent les émotions

Les applications et sites spécialisés dans le suivi d’humeur se sont multipliés. Evaluer sa joie de vivre, garder une trace de ses émotions sur un calendrier, bénéficier du soutien des membres de sa communauté : autant d’ingrédients qui ont contribué au succès de Moodscope, MyMoodTracker et autres StressTracker, tous dérivés d’un système initialement mis au point par des chercheurs pour suivre l’évolution de l’état émotionnel des soldats américains rapatriés. Parmi tous ces sites, certains proposent une option plus originale qui permet de visualiser les émotions des membres de sa communauté sur une carte interactive. C’est le cas de MoodPanda qui permet ainsi de développer une vraie dynamique de soutien réciproque en identifiant les amis qui ont le cafard…

L’hôpital qui s’adapte à l’humeur de ses patients

La designer néerlandaise Diana Ramaekers a conçu le premier hôpital qui adapte son atmosphère à l’humeur de ses patients, en temps réel. Dans le hall de l’Artium Medical Center à Heerlen – au Pays Bas, un standard informatique interroge chaque nouvel entrant sur son état d’esprit du moment. En fonction des réponses, l’ordinateur, baptisé Emotion Radar, détermine l’atmosphère la mieux adaptée et modifie l’ambiance de l’immense hall sur le champ : projections lumineuses, couleurs intensifiée, lumière plus tamisée et des messages personnalisés apparaissent sur les murs. « Le visiteur sort de son rôle passif en permettant à ses émotions de dicter en direct l’atmosphère de l’espace » affirme Diana Ramaekers. A imaginer dans un lieu de vente ?

Olivier Van Bockstael
Soon Soon Soon

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia