12 décembre 2016

Temps de lecture : 2 min

A Montréal on déguste les menus d’Air France à domicile

Depuis vendredi dernier, les Montréalais peuvent manger chez eux des plats de Joël Robuchon normalement réservé aux voyageurs des vols Air France. L'opération est signée BETC et pourrait inspirer la compagnie à lancer des concepts de restaurant, éphémères ou pas.

Depuis vendredi dernier, les Montréalais peuvent manger chez eux des plats de Joël Robuchon normalement réservé aux voyageurs des vols Air France. L’opération est signée BETC et pourrait inspirer la compagnie à lancer des concepts de restaurant, éphémères ou pas.

Alors que le circuit court qui va directement « de l’annonceur à la boîte de prod » devient un modèle prisé par de plus en plus de marques dans la pub, celui dans la même lignée du « farm-to-table » continue d’innover. Pour preuve un restaurant de New-York ouvre sa propre ferme et confirme qu’une marque peut et doit diversifier non seulement ses champs d’action commerciales, donc marketing, mais aussi ses points de contact. Avec son opération inédite « Bon appétit » qui se tient à Montréal du 9 au 15 décembre, Air France invente un nouveau circuit: le « de l’avion à chez vous ».

Pendant une semaine, la compagnie aérienne française propose aux Montréalais de se faire livrer chez eux des dîners gastronomiques signés Joël Robuchon. Comment ? En se rendant sur le site de la start-up de livraison Foodora pour commander des plats cuisinés dans le nouveau restaurant du chef aux 25 étoiles Michelin, L’Atelier, ouvert mercredi 7 décembre. Avec cette campagne expérientielle signée BETC, Air France « fait escale sur terre » pour reprendre son slogan et partage ponctuellement avec monsieur et madame tout-le-monde un savoir-faire gastronomique français normalement réservé en vol à ses clients de première classe.

Si vous n’habitez pas Montréal et que vous n’avez pas commandé le menu de « Bon appétit » sur Foodora, voici ce que vous avez raté: caviar osciètre en infusion de corail anisée en entrée, parmentier de canard confit en plat de résistance et le « Mango mango » en dessert, une onctuosité à la mangue sur une transparence aux airelles et Champagne rose. Depuis 2009 Joël Robuchon est aux fourneaux du Studio Culinaire de Servair, la filiale de restauration aérienne d’Air France/KLM, et signera à nouveau le menu La Première à bord des vols long-courriers du transporteur, de janvier à mars 2017.

Et si Air France devenait restaurateur au sol ?

La campagne conçue pour promouvoir sur terre la qualité de la gastronomie servie en cabine a été relayée sur le web par des vidéos, des bannières et du contenu sur les sites de Tastet et de Trois fois par jour. La stratégie média a été assurée par Maxus Montréal, avec une présence sur La Presse+ et les médias sociaux. « Air France s’attache à faire vivre la haute gastronomie française à bord de ses cabines de voyage. Forte d’un héritage unique, la compagnie perpétue une tradition valorisant l’excellence, le plaisir et l’exclusivité. Moment fort du voyage, chaque instant gourmand est créé et servi avec passion pour faire découvrir aux voyageurs de nouvelles saveurs faisant rayonner le savoir-faire français à travers le monde entier », rappelle Air France sur son site.

La compagnie doit quand même maintenant se poser la question de son rôle dans la gastronomie et si elle ne pourrait pas passer le cap de la diversification par l’ouverture de concepts de restaurant. Après tout un point de vente physique éphémère ou pas, peut très bien devenir pour Air France un vrai ambassadeur de marque qui crée du lien et permette par la suite de convertir.

Adler Benjamin

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia