24 octobre 2012

Temps de lecture : 2 min

Monoprix, un voisin qui vous veut du bien

Monoprix propose à ses clients de ré-enchanter leur quotidien par l’humour et les jeux optiques hallucinatoires. Décryptage par Daniel Bô, Pdg de QualiQuanti, et Odilon Cabat, sémiologue.

Enseigne de distribution française crée en 1932, Monoprix s’est spécialisée dans le commerce de proximité en centre ville. Les MDD au design innovant représentent plus d’un quart de l’assortiment des 290 magasins et du site internet de l’enseigne.

Du grec « mono » (seul) et « prix » (valeur), soit « un seul prix », le nom de l’enseigne est la mémoire d’une formule urbaine ancienne (comme Prisunic). Le préfixe « mono » valorise l’unité, la souveraineté (monothéisme, monogamie) : Monoprix est unique.

Monoptique et effet d’optique

Le diminutif « Monop’ » induit l’idée de « monoptique » (un seul point de vue mais avec deux yeux ) et détermine un principe de berlue, d’effet d’optique, de sidération visuelle. Les bandes horizontales et la typographie en capitales rappellent les tableaux d’opticiens. Les deux yeux que forment les « o » du logo sont également des bouches.

Les jeux optiques, comme les jeux de langage créent un effet hallucinatoire que renforce l’utilisation des rayures considérées au Moyen-âge comme diaboliques car ne permettant pas de distinguer le fond et la forme, d’après l’historien Pastoureau.

Ce design humoristique et minimaliste et l’importance des effets d ‘optique rappellent les œuvres emblématiques du Pop Art ( Campbell’s Soup Cans, Andy Warhol).

Les décalages de mots

Les décalages textuels parodient la culture populaire, comme « on a tous un côté fayot » sur les conserves de haricots ou « ça va la meringue, j’ai pas l’air trop tarte ? » sur la tarte au citron meringuée…Ces décalages sont une transposition dans les textes de la sidération du visuel.

Monoprix, l’humour et la connivence au quotidien

Monoprix a développé un site internet, des applications pour Smartphones, et une présence sur les réseaux sociaux, dans lesquels on retrouve ces codes au quotidien, ainsi qu’au sein des formats d’hyper proximité tels que Monop’, Monop’Station, Dailymonop, ou encore Beautymonop, qui répondent chacun à des besoins spécifiques des clients urbains.

L’enseigne s’intéresse par ailleurs aux attentes de ses clients avec la publication de conseils de nutrition, ou encore des campagnes en faveur du développement durable.

Monoprix, enseigne emblématique du commerce de proximité, intervient dans notre quotidien pour le ré-enchanter par des jeux hallucinatoires tant optiques que verbaux. Et ses campagnes conçues par l’agence Havas City ont reçu le 38ème Grand Prix de l’affichage en 2011.

Daniel Bô, PDG de QualiQuanti et auteur des sites brandcontent.fr
et Odilon Cabat, sémiologue

Les différents livres blancs de QualiQuanti sont envoyés sur inscription à partir de ce lien.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia