26 mai 2010

Temps de lecture : 2 min

Monoprix se lance dans la presse

Chez Monoprix, les marques ne sont plus seulement dans les linéaires mais viennent à la rencontre des clients avec Brand’s, un nouveau magazine tiré à 1,2 million d’exemplaires.

Chez Monoprix, les marques ne sont plus seulement dans les linéaires mais viennent à la rencontre des clients avec Brand’s, un nouveau magazine tiré à 1,2 million d’exemplaires.

Aujourd’hui, le consommateur est à la fois blasé et curieux. Il a mille et une questions sur la provenance, le rôle ou l’histoire des produits. Lui répondre est indispensable, mais pas n’importe comment: sous une forme éditoriale. C’est le pari de Brand’s, un nouveau magazine sur «la vie et l’innovation des marques», sous-titré : «Les marques, elles font quoi pour vous aujourd’hui?». Ni un catalogue distributeur, ni un consumer magazine, Brand’s veut apporter une réponse marketing à la nouvelle socioculture des consommateurs et donner une autre définition de l’efficacité de la communication.
«Je veux faire du consumérisme positif», souligne son fondateur, Henri Baché qui avait inventé dans les années 80, le célèbre slogan: «Je positive» pour Carrefour.

Lancé par l’ex-publicitaire et sa société TradeMag, il sera distribué par 450 hôtesses, dès le 4 juin à Paris et en province, dans les 200 principaux Monoprix -son premier client. Il sera également joint aux livraisons à domicile. Avec un tirage de 1,2 million d’exemplaires, puis 1,5 million dès septembre. Objectif: 4 millions de lecteurs.

Première originalité du projet, Monoprix n’aura pas un centime à dépenser. Le trimestriel -qui comprendra des interviews réalisées par la psycho-sociologue de la consommation Danielle Rapoport, et par le journaliste Philippe Gildas- est financé intégralement par la publicité.

Avec pour le numéro 1, des publi-rédactionnels pour Ben & Jerry’s, Club Med, 1664, Calin + de Yoplait, Orange, Kyrielles, Nutella, Silhouette Active, Nana, Lait Oui, Bacardi, PMU et Kinder. Des marques à la fois fournisseurs de Monoprix et/ou intéressées par sa clientèle CSP+.

Deuxième originalité, les marques pourront profiter, dès le numéro de septembre, de la présence des hôtesses pour remettre des sacs contenant des échantillons, des coupons de réductions ou des catalogues. Ce qui leur permettra de mutualiser la distribution.

Ce système de multi contacts ne s’arrêtera pas là. Avec la création, début 2011, sur Internet de Brand’s le Mag dédié à des informations en continu sur les produits. Un site sur lequel les marques pourront également faire de la promotion.

Et Henri Baché rêve également d’une émission télé sur la vie des marques. Car aujourd’hui «ne font-elles pas tout pour nous?».

Florence Berthier / Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia