28 février 2014

Temps de lecture : 3 min

Mobile World Congress 2014 : que faut-il retenir ?

Une brosse à dents connectée qui informe votre dentiste ou encore un smartphone anti-NSA. Découvrez deux-trois choses indispensables qui ont fait le MWC 2014 !

Au milieu des 80 000 participants, se sont croisés Mark Zuckerberg, Virginia Rometty (CEO IBM), Jan Koum (CEO WhatsApp) mais aussi Stéphane Richard (PDG d’Orange) ainsi que Fleur Pellerin, venue rendre visite aux représentants de la French Tech. Des opérateurs aux développeurs en passant par les géants de la high-tech, le monde du mobile s’était donné rendez-vous à Barcelone autour d’un slogan : « Creating what’s next ».

Jusqu’ici limité aux bracelets mesurant des performances sportives (Nike Fuel, FitBit, Up de Jawbone…), tous les fabricants dévoilaient cette année des bracelets et montres connectées. Au centre des attentions, le Gear Fit de Samsung avec son écran incurvé. Permettant de prendre des appels, de consulter messages et notifications, il mesure également le rythme cardiaque, rendant les bracelets sportifs désuets… La santé étant le point d’entrée d’un bon nombre d’objets de wearable tech, on a découvert chez l’opérateur japonais DOCOMO un tee-shirt médicalisé et connecté. Alors, à quand la Google Watch annoncé en partenariat avec LG et le bracelet d’Apple ?

What’s next ? L’Internet of (every)thing

Le Mobile World Congress se confondait parfois avec le Salon de l’auto et Maison & Objets cette année… Des voitures connectées et intelligentes permettant d’éviter le trafic ou de trouver une place de parking sans chercher jusqu’aux environnement de développement proposés par Ford, chacun cherche à rendre sa voiture plus intelligente. Du côté d’OralB, marque phare de P&G, c’est une brosse à dents connectée qui permet d’analyser vos cycles de brossage pour vous proposer le programme adapté et en tenir informé votre dentiste. Utile pour les parents qui veulent s’assurer que leurs bambins évitent les caries.

La prochaine bataille se situe désormais sur le langage commun permettant à ces différents objets de communiquer entre eux. Devoir télécharger une application par marque ou par objet risque en effet de limiter l’adoption par le grand public de ces objets. Chez Qualcomm (membre fondateur de AllSeen Alliance qui regroupe une vingtaine de constructeurs) on pouvait visiter une maison dans laquelle frigidaire et cave à vin dialoguent avec leur environnement, permettant d’afficher un message sur votre TV ou votre mobile et de faire clignoter les lampes du salon si vous oubliez de fermer la porte du frigo.

What’s next ? 5 milliards d’êtres-humains…

Connecter les 2 prochains milliards d’êtres humains puis la totalité de la population mondiale, voici le nouveau Far West. Dans les pays émergents où la population n’a pas les moyens de s’équiper en ordinateurs (et n’aura donc même pas l’occasion de voir ces dinosaures de la connectivité avant leur disparition…) le smartphone est la porte d’entrée vers le réseau mondial. C’est donc autour de terminaux low-cost que se sont concentrées les attentions avec l’annonce par la fondation Mozilla d’un smartphone à seulement 25$ ! C’est également l’ambition maintes fois assenée par Mark Zuckerberg lors de sa keynote, invitant les opérateurs du monde entier à le rejoindre au sein du projet Internet.org afin d’offrir un accès minimal et gratuit à tous les habitants de notre planète (Facebook compris). On comprend ainsi mieux pourquoi WhatsApp, très présent en Inde et au Brésil, est une acquisition éminemment stratégique pour Facebook…

hat’s Next ? La reprise de contrôle sur nos données

Géolocalisation et historisation des données, utilisation des meta-datas par la NSA… les scandales récents autour du traçage individuel et des promesses du big-data font passer nos smartphones pour des mouchards ! La résistance s’organise et des alternatives apparaissent, comme le BlackPhone présenté au MWC14. Ce téléphone « anti-NSA » bloque toute capture de données et interdit les écoutes pour garantir vos libertés individuelles. Reste à savoir si le grand public plébiscitera ce type d’offre à court terme… Chez Orange, la sécurité était de la partie avec l’annonce de Mobile Connect, un standard d’authentification permettant de ne pas disperser ses données personelles sur le web.

Virgile Brodziak / @virgile_b

 

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia