10 février 2013

Temps de lecture : 2 min

Mobile Vikings marie forfait mobile et coupons

Dans deux mois la Flandre sera témoin d’un mariage inédit entre l’achat groupé et la téléphonie mobile. Pour chaque client de l’opérateur belge Mobile Vikings, il sera possible de réduire sa facture de téléphone en achetant des coupons de réduction pour des produits locaux sur une application mobile...

Quel est le point commun entre Hasselt, modeste cité flamande aux transports publics gratuits, et Mountain View, ville hôte du siège social de Facebook en plein cœur de la Silicon Valley ? Bien plus que leur jumelage, elles sont liées par l’innovation ! Quand d’ici la fin de l’année, Frank Bekkers se rendra dans la grande banlieue sud de San Francisco pour convaincre les investisseurs et conquérir le marché américain, le CEO et fondateur de Mobile Vikings présentera un modèle économique révolutionnaire : payer sa facture de téléphone en consommant moins cher et local !

Lancée en avril prochain en Flandre, son application d’achat groupé de coupons fonctionnera sur le modèle de Groupon ou LivingSocial mais en impliquant uniquement des partenaires locaux : chaque jour des deals spéciaux offriront des réductions allant de 50 à 90% auprès de marques et fournisseurs du cru. L’originalité de l’opérateur flamand, c’est que chaque bon promotionnel de sa plate-forme mobile donne droit à des « points Vikings » – 10 unités équivalant à 1 euro de crédit – pouvant ensuite être échangés pour acheter plus de minutes d’appel, de sms ou de débit Web. Plus vous consommez auprès des commerçants de votre coin et les aidez, plus vous réduisez votre facture de téléphone. Idée Simple et séduisante sur le papier.

« Notre but est que l’utilisateur paye le coût d’utilisation du réseau mais pas sa la facture de consommation. Les magasins seront ravis de le faire pour lui s’il achète chez eux », explique Frank Beekers, qui a crée Mobile Vikings en 2009 avec l’ambition de réduire le coût du débit Web dans la téléphonie mobile. « L’Internet mobile est quelque chose que tout le monde devrait avoir et nous voulons à terme le rendre gratuit. Si vous vous rendez dans une boutique et achetez quelque chose avec une carte de crédit, vous n’avez pas à payer pour l’utiliser. Cela devrait être la même chose pour le téléphone, et  nous proposons donc une récompense à l’achat : celle de pouvoir au final l’utiliser gratuitement. C’est le modèle économique que nous essayons d’installer en Belgique et je pense fermement que c’est le futur. »

Le rêve américain en ligne de mire

Les 160 000 actuels clients de Mobile Vikings – fort de 3 millions par mois de chiffres d’affaires – devraient très vite apporter des premiers éléments de réponse au patron d’un opérateur avare en dépense marketing. En étant le seul des quatre acteurs du marché belge à proposer un forfait pour uniquement surfer sur la Toile (sans aucun appel ni sms compris), Mobile Vikings se donne les moyens de réussir son pari. Surtout que 99% de ses consommateurs utilisent des smartphones. L’objectif est de s’étendre au marché national avant la fin 2013 puis de conquérir les Etats-Unis, où Beeker se rendra après l’été pour lever des fonds et y implanter ensuite son modèle.

En lançant un service Internet mobile « freemium » en novembre dernier, l’Américain FreedomPop offre déjà au consommateur 500 MB gratuits par mois, avec la possibilité d’échanger ou solliciter de la bande passante sur Twitter et Facebook. En mars 2012, le festival South By Southwest transformait lui les sans-abris en bornes wifi, quitte à créer la polémique. Mobile Vikings – qui a lui aussi suscité une levée de boucliers dans sa campagne de lancement en 2009 en comparant le mot « flamand » à une insulte ( voir la vidéo ci-dessous)- débarquera donc chez l’Oncle Sam sur un marché mûr. Et en France ?

Benjamin Adler
Rubrique réalisée en partenariat avec Uniteam

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia