21 juin 2021

Temps de lecture : 1 min

« Mobile first », la nouvelle loi des médias

Le mobile est devenu l’indispensable double des marques médias. Toujours près de la main, des yeux et des oreilles, il accompagne la vie de chacun d’entre nous, que nous soyons lecteur, auditeur ou téléspectateur. Dans le paysage kaléidoscopique qu’offrent les émetteurs, chacun d’eux n’a d’autre choix pour recruter et fidéliser que de nous suivre là où nous sommes. Le smartphone est leur petit clone plein de promesses pour en donner encore plus à voir, à entendre et à réfléchir.

Les grands événements se découvrent désormais sur le plus petit de nos écrans, tout comme les messages qui décryptent ou agrémentent le quotidien… Depuis que les marques médias ont engagé leur transition numérique et que le smartphone capte 60% à 80% de l’audience digitale, celui-ci est au cœur de la stratégie des organes de presse, de télévision et de radio. Média de la mobilité par excellence, la radio a fait figure de pionnière puisque les premières générations de téléphones portables intégraient des récepteurs FM ! L’écoute sur mobile a depuis basculé de la FM vers les applications, en attendant le DAB+ qui équipe déjà certains smartphones.

Avec 4,4 millions d’auditeurs quotidiens (+64% en cinq ans), le mobile est devenu le premier support numérique de la radio1, loin devant l’ordinateur (1,4 million). Les usages nés chez les jeunes se sont démocratisés et les plus de 35 ans tirent désormais la croissance de la consommation. Les habitudes sont moins massives pour la télé, mais le visionnage en mobilité ou hors domicile atteint tout de même 15 minutes par jour2 – pour regarder une émission ou une série, voire un match de foot dans les transports…

Si vous souhaitez lire la suite de cet article, n’hésitez pas à cliquer ici pour vous procurer le numéro 36 consacré au mobile !

Monfort Christine

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia