27 mai 2013

Temps de lecture : 6 min

Les « Millenials », champions du numérique !

Deloitte publie aujourd’hui la 7ème édition de son Observatoire International de la Média Democraty (State of the Media Democracy), qui nous éclaire sur le rapport humain aux technologies numériques. A l’honneur, les « Millenials » (tranche des 14-29 ans), champions du numérique !

 
L’Observatoire International de la Média Democratie (State of the Media Democracy) présenté aujourd’hui par Deloitte, livre une analyse comparative par pays (France, Etats-Unis, Australie, Allemagne, Italie, Japon, Corée du Sud, Norvège, Espagne et Royaume-Uni) mettant en exergue les tendances clés des consommateurs dans le domaine du numérique.

Pour cette étude, 2 124 internautes français représentatifs en termes géographiques et économiques, sur quotas de sexe et sur 5 tranches d’âge ont été interrogés en ligne fin 2012. Et une population se démarque : les « Millenials », adeptes des technologies numériques.

Ci-dessous les 9 enseignements de Deloitte :

1. Les Français « Digital Omnivores »

20 % des Français disposent à la fois d’un ordinateur, d’une tablette et d’un smartphone. Les populations Millennials (14-29 ans) montrent une appétence marquée pour les usages multi-équipement. La France apparaît cependant en dernière position en multi-équipement par rapport à ses voisins européens et en 9ème position par rapport à la totalité des pays sondés. Bien que l’ordinateur portable reste l’appareil préféré d’un quart des Français, ils sont en moyenne 20 % à fréquemment utiliser leur smartphone ou leur tablette à sa place, tout comme leurs voisins européens. La tablette n’est pas encore perçue comme indispensable : 71% des Français déclarent ne pas pouvoir se passer de leur smartphone contre 29 % pour la tablette.

Crédits : Deloitte

Malgré un enrichissement des fonctions des différents équipements mobiles, chacun se concentre sur un cœur d’usage. Ainsi le smartphone est utilisé à plus de 75 % pour des appels voix ou des envois de SMS. Les smartphones et tablettes développent auprès de leurs usagers une certaine appétence au divertissement, et c’est le cas pour 59 % des détenteurs de smartphone, contre 36 % pour la moyenne des Français.

2. Puissance des réseaux : « Ready for speed » ! 

L’accès à Internet est le service à domicile plébiscité par 77% des foyers français. Arrive loin derrière l’accès à Internet via un forfait données/internet sur téléphone portable (8%), moins favorisé du fait des problématiques inhérentes à la qualité de réception en déplacement. Les Millennials semblent davantage apprécier ce service avec 16% de réponses positives.

Les solutions de type Wi-Fi pour accéder à Internet en mobilité sont toujours nettement privilégiées par les Français (80%). Les écarts se font sentir selon l’appareil utilisé : les utilisateurs de smartphone favorisent autant le Wi-Fi (26 %) que le service de données opérateur (30%) alors que sur tablette, la part de personnes accédant à internet en Wi-Fi est très supérieure à celle utilisant les données de service opérateur (11% vs 5%), le coût des forfaits opérateurs et la vente de tablette Wi-Fi only contribuant à cette tendance.

25 % des Français sont prêts à payer pour un Internet plus rapide, loin derrière les autres pays sondés (59% aux USA, 54% en Australie et 50% en Italie tout comme en Grande-Bretagne).

3. « Mobile Device » : la fin des appels voix?

Les Français sont les champions du texting : 44% en moyenne et 68 % chez les 14-23 ans privilégient le texting avec leur smartphone. La France est aussi le pays ou le service « données » est le moins apprécié avec seulement 18% contre 56% en Corée du Sud ou encore 40% en Espagne.

Les applications n’ont pas encore renversé la navigation web : seuls 12% des Français détenteurs de smartphone préfèrent utiliser une application (lorsqu’elle est disponible) que d’accéder directement au site web sur leur smartphone. Les 14-23 ans sont les plus grands consommateurs d’applications, qu’elles soient gratuites ou payantes.

Le smartphone NFC (champ de communication proche) est encore relativement peu attendu par les Français (20%), dont la moitié est néanmoins intéressée par l’intégration ces fonctionnalités.

Le BYOD n’est pas encore un modèle dominant même s’il s’installe de plus en plus dans le quotidien des Français: 28% d’entre eux apportent et utilisent quotidiennement leur smartphone au bureau, 25% utilisent leur téléphone mobile classique  au travail (ou assimilé) et 8 % leur ordinateur portable.

4. « TV »: le modèle à la carte s’installe

Le modèle à la carte permettant de s’abonner uniquement aux chaînes que les téléspectateurs regardent régulièrement est plébiscité par près de la moitié des Français (42%). Regarder la télévision demeure l’activité préférée des Français sur cet équipement (22% malgré une chute de 3 points par rapport à 2012), juste devant l’usage à des fins sociales ou personnelles d’Internet toujours en 2ème position (17%).

L’usage de la télévision s’accompagne d’un multitasking grandissant sur des activités interactives, véritable levier pour des programmes participatifs : 84% des Français sont des téléspectateurs ‘multitaskeurs’. 31% d’entre eux naviguent sur Internet pendant qu’ils regardent la télévision, 27% lisent leurs emails et 23% envoient des SMS.

49% des Français sont abonnés à la TV payante tandis que 51% ne l’utilisent pas et n’envisagent pas de s’abonner prochainement. Les raisons invoquées par les personnes qui ne sont pas intéressées par des services de TV payante sont d’une part le faible intérêt pour les contenus télévisés (44%) suivi du prix (24%).

5. « Presse » : le papier toujours ‘Liké’, les agrégateurs en avant-scène

La télévision demeure le média préféré des Français (61%), devant la radio et les journaux.

Les versions papiers jouissent toujours d’une grande popularité, surtout auprès des populations les plus âgées (77% des 47-65 ans) avec un léger déplacement vers le numérique qui gagne en popularité. 74% des sondés aiment particulièrement lire les magazines en version papier même si l’information est accessible en ligne. Les journaux en ligne rencontrent, eux, plus de succès auprès des 24-29 ans (12%). Globalement et très majoritairement (84%), les Français se rendent sur un moteur de recherche pour trouver un meilleur contenu au détriment des sites web, réseaux sociaux et blogs.

Chez les abonnés (magazines, journaux), 70 % ont le sentiment de payer exclusivement pour la version papier. La version digitale est encore perçue comme un bonus.

6. « Gaming interactif »: le jeu sur smartphone encore balbutiant

Les ‘Gamers’ constituent aujourd’hui un public à part entière avec un usage régulier pour 53 % des Millennials. Les jeux en ligne gagnent du terrain : 26 % des joueurs jouent souvent avec une personne physiquement présente et 30 % avec quelqu’un en ligne.

L’équipement en consoles et les habitudes de jeu des Français suivent les tendances internationales, avec un léger retard pour le jeu sur smartphone (27% contre 36% en Italie et 39% en Espagne).

Le gaming n’est pas perçu comme un vecteur publicitaire influençant les décisions d’achat (12% seulement), bien que son influence soit plus marquée chez les Millennials (21%).

7. Le « streaming », de la propriété à l’usage

Les contenus vidéo continuent à progresser vers une consommation davantage en ligne. Si 25% des Français consomment quasi-exclusivement des contenus vidéo en ligne, cette proportion atteint 36% chez les Millennials contre 18% chez les Boomers.

La part des contenus téléchargés et visionnés en streaming représente également une part significative de la consommation média, puisque 59% des Français se déclarent prêts à en regarder au cours des 12 prochains mois. En termes de support, la tablette arrive en tête (30%) des appareils que les Français prévoient d’utiliser davantage dans les 12 prochains mois pour consommer des contenus vidéos. La tendance est à la location : 15 % des français prévoient de louer au moins une fois par mois du contenu vidéo et 9 % d’en acheter.

8. La « Friend connexion »

Les internautes communiquent de plus en plus au travers des réseaux sociaux au détriment des mails et de la messagerie instantanée. C’est le cas de 18% des Français (+8 points par rapport à 2012) et de 33% des Millennials.

Pour communiquer au quotidien, l’email est utilisé en priorité par 38% des sondés, pour les 47-65 ans ce taux atteignant 44%. Les échanges électroniques sont autant valorisés que les échanges en face à face pour 46% des Millennials (contre une moyenne de 29%). La Corée du Sud se démarque avec 68% de réponses positives.

9. Le online s’invite en magasin

41 % des sondés réalisent au moins un achat en ligne tous les mois. Cette tendance est particulièrement remarquable pour les ‘Xers’ (30-45 ans) qui sont au fait des usages numériques et disposent d’un pouvoir d’achat supérieur aux Millennials.

Les Millennials marquent le pas des achats digitaux : 7,36 achats mensuels moyens versus 6,4 de produits physiques.

Le PC, reste toujours l’outil de référence pour les achats physiques (53%) et numériques (23%) mais se voit lentement rattrapé par le smartphone pour les Millennials (23%).

Internet impacte l’acte d’achat à toutes les étapes du parcours client et s’invite aujourd’hui même en magasin. 12 % des sondés ont même déjà renoncé à un achat en magasin faute d’accès à Internet.

Téléchargez l’étude complète ici !

La rédaction

*Crédits photo en une : TheConnectivist

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia