17 novembre 2010

Temps de lecture : 1 min

Milka fait péter son chocolat

En mariant des petits éclats de confiserie effervescents -mieux connus sous l’appellation popping candy- à son chocolat crémeux et doux, la marque au packaging lilas lance une nouvelle tablette qui fait rimer bonne humeur avec retour vers l’enfance. Attention, édition limitée très explosive !

En mariant des petits éclats de confiserie effervescents -mieux connus sous l’appellation popping candy- à son chocolat crémeux et doux, la marque au packaging lilas lance une nouvelle tablette qui fait rimer bonne humeur avec retour vers l’enfance. Attention, édition limitée très explosive !

Que tous les aficionados nostalgiques -maintenant trentenaires- de ces mini bonbons vendus en sachets et qui une fois collés sur un bâton de sucette humidifié éclataient dans la bouche comme de véritables petits pétards, se réjouissent ! Car ces «popping candies» reviennent grâce à Milka. En effet, la marque a eu l’idée un peu folle de marier le fondant et le crémeux de son chocolat au lait avec ces éclats de confiserie effervescents, créant des sensations pétillantes pendant plusieurs secondes sur la langue de n’importe quel gourmand. Les Britanniques, qui ont été les premiers à avoir la chance de déguster cette nouvelle friandise, décrivent l’expérience comme un véritable feu d’artifice ou un twist endiablé grâce au mélange réussi du goût à la noisette, de la texture onctueuse et des picotements ou crépitements des bonbons explosifs. Provoquant ainsi des expériences successives et variées et l’envie de recommencer jusqu’au bout du dernier carré…

Avec cette tablette, la marque du groupe Suchard réussit un double pari en mêlant le côté fun et inattendu, à l’effet tellement rassurant et merveilleux du retour à l’enfance. Son capital sympathie en ressort renforcé, car elle démontre ainsi son absence de prétention et son empathie avec ses consommateurs auxquels elle propose de s’amuser en dépit de la crise.

Commercialisée dans la gamme des «Editions limitées» et personnalisée par la vache Tessa (ou Mina en Grande Bretagne), elle débarque en France, où sa promotion est l’occasion de mener un jeu concours sur son site jusqu’à la fin décembre.

Florence Berthier

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia