17 mars 2010

Temps de lecture : 3 min

« Microsoft : un lieu ouvert, participatif et convivial »

En octobre dernier, Microsoft a installé son siège social, à Issy les Moulineaux : Microsoft Campus. L'entreprise entame dès lors, un nouveau chapitre de son histoire en France. Interview de Ghislain Grimm, responsable projet devenu aujourd'hui Directeur Associé de Form'a.

En octobre dernier, Microsoft a installé son siège social, à Issy les Moulineaux : Microsoft Campus. L’entreprise entame dès lors, un nouveau chapitre de son histoire en France. Interview de Ghislain Grimm, responsable projet devenu aujourd’hui Directeur Associé de Form’a. Microsoft vient d’ailleurs d’arriver en tête du classement 2010 des entreprises de « plus de 500salariés où il fait bon travailler en France »,  établi par l’institut Great Place to Work en France

Influencia : Quelle démarche derrière ce nouveau siège?

Ghislain Grimm : bien plus que d’un projet immobilier, il s’agit d’une réflexion sur ce que doit être l’entreprise dans les 20 prochaines années. En 2005, Bill Gates a envoyé un document à tous les collaborateurs parlant d’un «new world of work». L’idée? Un nouvel environnement de travail où l’on débarrasserait les salariés des tâches répétitives pour favoriser leur créativité, leur autonomie et leur bien-être et stimuler leur concentration sur leur valeur ajoutée.

Le cahier des charges confié à Form’a était un peu particulier. S’appuyer sur les observations des environnements de travail faites à travers le monde, mais en prenant en compte le projet de l’équipe française autour de quatre axes : sa proximité avec l’écosytème et le respect de l’environnement, sa place au cœur de la société numérique, le cadre de développement idéal pour les collaborateurs, et donc la création d’un laboratoire vivant, avec une vraie flexibilité.

Même si Microsoft est un groupe global, sa particularité est d’avoir une approche entrepreneuriale et locale. En France, nous avons décidé d’incarner ces quatre principes par un nouveau siège accueillant les 1 700 salariés. Dès 2008, nous avons organisé dans une démarche de « co-création » en amont, des groupes spécifiques représentatifs de tous les métiers, styles de travail et génération, avec une emphase auprès des  jeunes diplômés, sur ce que sera  l’entreprise de demain. Peut-on travailler de chez soi? L’entreprise existera-t-elle encore dans 10 ans? A-t-elle un rôle social, etc.
Nous avons également sollicité les salariés sur l’environnement de travail qu’ils désiraient avoir. Nous voulions que ce déménagement soit un projet d’entreprise et non celui de la direction. Résultat : le Campus est un haut lieu d’innovation qui ouvre un nouveau chapitre de notre histoire en France. Nous l’avons véritablement conçu comme un endroit ouvert et convivial, au service de nos collaborateurs, en lien avec notre écosystème et incarnant nos valeurs et notre engagement pour le développement durable de la société numérique française. Un site à la fois laboratoire des nouveaux usages et vitrine technologique, qui privilégie les relations avec nos clients et partenaires et montre à tous l’étendue de notre savoir-faire

        

Influencia : Concrètement comment se traduit cette volonté ?

G.G: Design, convivialité, collaboration, échanges, hautes technologies, mobilité pour tous et flexibilité sont les maîtres mots de ce projet ambitieux. Dès l’entrée, nous avons voulu donner le ton. Un mur de projection « Windows Experience » vous accueille à la réception et diffuse mini-vidéos ou images de synthèse et projette le visiteur dans différentes ambiances colorées. Ce dernier peut d’ailleurs les commander à partir d’une table interactive au centre du salon. Une fois dans les étages, 110 écrans permettent également d’informer en permanence les salariés ou les visiteurs.

Les espaces s’adaptent aux différents modes de travail, individuels ou collectifs, nomades ou sédentaires, formels ou informels. De même que Le Corbusier avait inventé les «unités d’habitation», nous avons créé des «quartiers» où chacun retrouve un poste de travail et des salles modulables de réunion dotées d’un détecteur de présence -qui annonce automatiquement la libération des pièces. Enfin, à côté des open-spaces, on trouve des «box» permettant de s’isoler à trois ou quatre personnes. Il y a aussi des «cabines téléphoniques» où l’on peut s’asseoir et brancher son PC.
La politique du «zéro papier» et de la mobilité absolue est véritablement appliquée. Car dans une entreprise, on ne passe jamais plus de 70% de son temps à son poste de travail. Tous les bureaux peuvent donc être occupés ponctuellement par des salariés utilisant leur propre PC portable. Enfin, la règle chez Microsoft, c’est l’autonomie. Tout le monde est équipé de moyens mobiles et a parfaitement le droit de jouer au baby-foot ou aux jeux vidéo… Du moment que les objectifs sont remplis. 

Influencia : Et pour le confort personnel des salariés ?

G.G: Nous avons créé une zone qui s’appelle «Le village» proposant des services professionnels et personnels : cafétéria et conciergerie à chaque étage. Des distributeurs de café -dont une marque équitable- et des réfrigérateurs pour sodas et bouteilles d’eau ont été installés en libre-service dans chaque espace de détente. Trois restaurants d’entreprise, tous déclinés autour d’un thème, quelques babyfoots, et un grand écran utilisé par la communication interne pour diffuser des messages, sont mis à la disposition des salariés.

Propos recueillis par Isabelle Musnik

Rubrique réalisée en partenariat avec l’agence Meura

Retrouvez le dossier de presse du campus Microsoft:  campus.pdf

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia