10 avril 2013

Temps de lecture : 1 min

MicroMAX : nouveau rival de Autolib’?

Le covoiturage 2.0 et 100% électrique pour repenser la mobilité urbaine ? Avec sa nouvelle voiture laboratoire MicroMAX, le fabricant helvète Rinspeed confirme que l’automobile sociale est une réponse aux défis du transport collectif dans les mégalopoles du futur.

Phénomène désormais incontournable dans le développement des voitures de demain, l’auto-partage incarne l’esprit des réseaux sociaux dans notre mode de transport journalier le plus commun. La tendance 2.0 possède désormais son égérie, la MicroMAX ! Modèle expérimental présenté au dernier salon de Genève, le dernier né du labo R&D très réputé de la société Rinspeed importe un covoiturage écologique et intelligent.

Inspirée par la logique coopérative des insectes décrite dans « Swarn Intelligence », cette voiture laboratoire unique au monde révolutionne la coopération du citoyen connecté dans ses besoins de mobilité urbaine en temps réel. Hybride entre le transport individuel et collectif, la MicroMAX représente le parfait parangon pour appliquer la philosophie des sites de covoiturage comme NetLift et Covivo : le véhicule n’est plus individuel, il appartient aux membres d’une communauté. Pour pouvoir accéder à la plate-forme de gestion des réservations, chaque passager ou conducteur doit en être membre.

Connecté à toutes les voitures de cette communauté de transport urbain participatif d’un nouveau genre, le cloud optimise les déplacements de chaque utilisateur en trouvant pour chaque trajet des passagers à prendre en cours de route. En équipant d’un porte-vélo son microbus de 3m60 de long et 2,2m de haut, Rinspeed pousse sa volonté d’entraide écolo à son paroxysme : la MicroMAX dans laquelle vous étiez ne va pas jusqu’à votre lieu de destination finale ? Pas de souci, vous pouvez terminer avec votre deux-roues.

Conçu pour accueillir trois personnes en plus du conducteur, le dernier né de la société helvète du visionnaire Frank Rinderknecht installe ses passagers en position verticale, dans un souci d’économie d’espace. Après tout, le MicroMAX est fait pour les trajets courts en ville, et peut se déplacer dans un rayon de 100 kms. Avec un système d’accrochage semi-automatique de la ceinture de sécurité et son détecteur sensoriel de piéton, il pousse encore plus loin le bouchon de l’innovation. Dans une version haut de gamme, le MicroMAX peut être doté d’un réfrigérateur, d’une machine à café et d’une connexion 3 ou 4G, avec contenu transformable en mode NFC depuis son smartphone.

Et si nous avions sous les yeux une nouvelle incarnation des possibilités du transport automobile 2.0 électrique ?

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA
Rubrique réalisée en partenariat avec HighCo

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia