4 janvier 2017

Temps de lecture : 1 min

“J’ai une mémoire admirable, j’oublie tout »

S’il est vrai que l’humour est la politesse du désespoir, alors oublions cette année 2016 si sombre, et qui s’est terminée une fois de plus par de tragiques évènements dans le reste du monde. Et commençons 2017 en souriant, avec cette petite devinette : qui a écrit ces maximes ?

S’il est vrai que l’humour est la politesse du désespoir, alors oublions cette année 2016 si sombre, et qui s’est terminée une fois de plus par de tragiques évènements dans le reste du monde. Et commençons 2017 en souriant, avec cette petite devinette : qui a écrit ces maximes ?

– “Une fois qu’on a passé les bornes, il n’y a plus de limites.”
– “Ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain.”
– “La logique mène à tout, à condition d’en sortir.”
– “Partir, c’est mourir un peu, mais mourir, c’est partir beaucoup.”
– ‘’Nous parlons de tuer le temps, comme si, hélas ! ce n’était pas lui qui nous tuait !’’
– “L’Angleterre, c’est un pays extraordinaire. Tandis qu’en France nous donnons à nos rues des noms de victoires : Wagram, Austerlitz…, là-bas on leur colle des noms de défaites : Trafalgar Square, Waterloo Place.”

– “Il faut être trois pour apprécier une bonne histoire : un pour la raconter bien, un pour la goûter et un pour ne pas la comprendre. Car le plaisir des deux premiers est doublé par l’incompréhension du troisième.”

– “L’homme est imparfait mais ce n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque où il fut créé.”

Si vous n’avez pas encore deviné, c’est l’occasion de rendre hommage à Alphonse Allais, cet auteur qui a su nous ensoleiller par son esprit plein de finesse et qu’on célèbre aujourd’hui, avec la remise du prix Alphonse Allais, décerné à l’actrice Charlotte Rampling.

“J’ai une mémoire admirable, j’oublie tout”, disait aussi ce journaliste et humoriste français. Alors, oublions les soucis, rions et bonne année à tous.

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia