4 décembre 2016

Temps de lecture : 2 min

Media : une plateforme de podcasts conçue par une entreprise de génie civil

Si un annonceur se demande comment engager sur un podcast avec le consoauditeur, une nouvelle plateforme scandinave, conçue par une entreprise suédoise de... construction, donne un indice supplémentaire.

Si un annonceur se demande comment engager sur un podcast avec le consoauditeur, une nouvelle plateforme scandinave, conçue par une entreprise suédoise de… construction, donne un indice supplémentaire.

Le podcast a beau évoluer et se démocratiser, la pub n’a pas encore bien compris les possibilités conversationnels de ce qui est peut-être le dernier média de masse émergent. Deux ans après le lancement de la plateforme scandinave Acast, censée faire de la « capsule radio » un nouveau levier de ciblage pour les marques, le service digital suédois Pendelpoddar ouvre la voie à un nouveau levier d’engagement : la personnalisation géographique du contenu audio. Disponible gratuitement uniquement en Suède, la plateforme propose un service innovant de recommandation: il se base sur l’heure, la destination et le moyen transport de vos trajets quotidiens.

Développée par une société de construction et de génie civil (vous avez bien lu), Pendelpoddar représente un nouvel archétype de prototypage de marque 100% R&D. Le service propose à l’utilisateur une liste de recommandations en fonction des informations qu’il lui a fournies sur son lieu de départ, celui d’arrivée et le moyen de transport emprunté. L’idée est que les contenus coïncident parfaitement avec le contexte, le décor, l’environnement humain et l’humeur personnelle de celui qui les écoutent. Avec ce service pratique de conseils, l’entreprise PEAB veut mettre en avant la proximité du nouveau quartier résidentiel banlieusard de Nya Råsunda (700 maison) avec Stockholm et d’autres villes.

Décidément les plateformes scandinaves chouchoutent l’expérience utilisateur des adeptes du podcast. Avec ses 600 podcasts disponibles, ses 24 millions d’écoutes uniques mensuelles, Acast – à qui s’était intéressée INfuencia en janvier 2016 – veut (entre-autres) aider les auditeurs à trouver de nouveaux podcasts sur la toile. La plateforme danoise Hear Your Handle suggère elle des contenus de podcast en fonction du flux Twitter de l’utilisateur: dis moi ce que tu tweetes je te dirai quel son écouter, que ce soit de la musique ou des émissions. Pendelpoddar, pensée, financée et implémentée par un ponte suédois du BTP, pourrait-il inspirer nos cadors de la construction ? Une autre question s’avère cruciale pour l’industrie publicitaire: comment réussir à s’incruster intelligemment dans un univers du podcast en pleine croissance et ultra-mobile ?

L’audio ne deviendra jamais viral s’il reste uniquement audio

En Suède, un pays où même les plus grosses entreprises se contentent encore de payer pour que le podcaster lise le message publicitaire, la popularité du médium a augmenté de 23% entre 2015 et 2016. En France aussi la croissance est là comme dirait un futur ex-président. Mais pourquoi donc cette pub capable d’être si créative en ligne n’a pas encore su profiter des évolutions technologiques et démocratiques de ce contenu audio en modifiant un modèle économique anachronique ?

Le défi du marché de la pub sur podcast est clair: l’audio ne deviendra jamais viral s’il reste uniquement audio. Il ne peut le devenir que s’il est complété par des photos, des articles, des vidéos. Si seulement 17% des Nord-Américains ont écouté un podcast le mois dernier et qu’un tiers d’entre eux âgés de plus de 12 ans sont familiers avec le support, selon une étude de 2015 du Pew Research Center, des marques comme GE, Refinery 29, Ford et Slack considèrent déjà ce média comme un levier publicitaire efficace. Si ce n’est pas sur l’intelligence qu’un salarié adhère mais sur l’émotion, comme décrit la semaine passée par INfluencia , le postulat vaut encore plus pour ce « consauditeur » avec qui les marques peinent donc encore à engager. Pendelpoddar leur apporte une solution potentielle supplémentaire.

Adler Benjamin

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia