20 novembre 2012

Temps de lecture : 1 min

MedBox : le distributeur automatique de marijuana

Une machine qui proposerait de la marijuana ? Vous ne rêvez pas : l’idée de légalisation du cannabis pousse les investisseurs et pourquoi pas les marques à s’intéresser de très près au marché, et la société américaine MedBox surfe sur la vague du succès avec un concept qui pourrait bien devenir une vraie mine d’or…

Ça y est, les états du Colorado et de Washington ont eux aussi signé en faveur de la légalisation de la marijuana. Même si elle en est encore à ses balbutiements, sa consommation légale est en voie de démocratisation dans le monde. Que ce soit dans un cadre  médical ou récréatif, le marché est en plein essor (estimé à 2 milliards de dollars), et les investisseurs, qui cherchent à faire de l’argent avec tout,  s’y intéressent de près…

La preuve avec MedBox, cette société américaine qui a lancé, ni plus ni moins, un distributeur automatique de cette herbe aux propriétés « thérapeutiques » que certains médecins prescrivent dans le cadre de traitements contre des maladies chroniques (cancer, HIV, épilepsie…).

Des machines distribuant des médicaments sur la base de l’identification biométriques (par empreintes digitales), permettraient  aux pharmacies, centres de désintoxication, cabinets médicaux, prisons et hôpitaux, une alternative viable pour les aider dans leur gestion et contrôle des « patients » en possession de cannabis.

Pour Vincent Mehdizadeh, PDG de MedBox, l’accueil de son distributeur de cannabis par les investisseurs a été une vraie (bonne) surprise, puisque la valeur de l’action a explosé de 4 à 215 dollars depuis l’élection 2012 (soit une hausse vertigineuse de 3000%) ! Un succès inattendu pour la société cotée à Wall Street… malgré une récente chute du titre à 20 dollars : un retournement brutal qui traduit l’instabilité du business, risque qui peut laisser frileux des investisseurs prudents…

Mais les experts sont plutôt optimistes : en pariant sur la supposée légalisation de la marijuana dans d’autres pays du monde, le marché pourrait bien passer, selon une étude du cabinet See Change Strategy, à 16 milliards de dollars d’ici 3 ans. Un marché florissant, sur lequel nombre de marques ont déjà investi : pharmacies spécialisées, cultivateurs, équipementiers, assureurs, et commerçants (boissons, glaces, gâteaux)…

Le cannabis, produit qui ne fait pas l’unanimité, même sous prétexte thérapeutique, pourrait-t-il devenir une nouvelle poule aux œufs d’or des marques prêtes à tout? Un débat qui, en France, devrait faire écho à la polémique sur les salles de shoot…

Lucie Freulon

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia