12 novembre 2013

Temps de lecture : 2 min

McDo lance son café en supermarché !

Le gringo Ronald a décidé de s'aventurer dans l'impitoyable jungle de la grande distribution ! Son but ? Faire sa place au soleil au pays de l'or noir... Ce n'est pas gagné mais c'est osé...

Le gringo Ronald a décidé de s’aventurer dans l’impitoyable jungle de la grande distribution ! Son but ? Faire sa place au soleil au pays de l’or noir… Ce n’est pas gagné mais c’est osé…

Courant 2014, pour consommer un café siglé McDonald’s, le consommateur nord-américain ne devra plus forcément se rendre dans un restaurant de la chaîne. Il pourra le boire chez lui après l’avoir acheté dans les rayons de son supermarché. « Nous voulons que l’amateur du McCafé puisse en profiter dans le confort de son domicile », a annoncé le 30 octobre Tony Vernon, CEO de Kraft Foods, partenaire de l’opération « McDo débarque dans votre grande épicerie favorite ». Précision futile mais obligatoire, la marque vendra des capsules individuelles et des paquets de café en grain ou moulu.

Présentée comme un premier test à durée pour l’instant déterminée – mais sans qu’aucune date ne soit officiellement annoncée, l’intrusion de McDo dans la grande distribution n’est pas franchement une surprise. Si depuis l’année dernière, la chaîne vend déjà du café en paquet dans certains de ses restaurants canadiens, il s’agira cette fois de concurrencer les caciques du marché dans les étagères des supermarchés.

Certes, ses concurrent Burger King et Wendy’s ne l’avaient pas encore pensé (ou osé), trop occupés par le rajeunissement de leur clientèle. Mais le géant mondial du fast food ne fait finalement que prolonger le succès de son McCafé, vendu depuis des années dans les restaurants de la multinationale aux Etats-Unis. Il constitue aujourd’hui un des principaux produits d’appel du leader mondial. Si les ventes croissent, elles le doivent à la popularité de son or noir. Selon la National Coffee Association, 83% des Américains sont des consommateurs de café, quelle que soit sa forme.

Un marché annuel de 20 milliards d’euros

Après tout, des grands chefs étoilés et des chaînes de restauration ont déjà tenté et réussi le pari de la grande distribution, en France ou chez l’Oncle Sam. Les exemples de Starbucks – divorcé de Kraft Foods depuis 2011 – et Dunkin’ Donuts justifient également la décision de McDonald’s. Joint par INfluencia, la département des relations presse de l’as du burger nous a renvoyé vers le communiqué publié il y a quelques jours. « Nous capitalisons sur le succès du McCafé servi dans nos restaurants pour l’étendre à d’autres options de consommation. Nous sommes enthousiastes à l’idée de devenir la tasse de café favorite de nos clients quand ils sont chez eux », se contente d’expliquer McDo, naturellement attiré par la mine d’or à laquelle elle s’attaque : le marché du café aux Etats-Unis, c’est 20 milliards d’euros annuels et une croissance de 5% en 2012 !

Alors que des dissidents estampillés bios et commerce équitable – comme la marque récemment lancée par le cinéaste David Lynch – ont la torréfaction en poupe, l’arrivée du mastodonte de l’agro-alimentaire sur (et mal) industrialisée va vite refaire pencher la balance. Sans cesse à la recherche d’une expérience consommateur toujours plus aboutie et surfant sur la vague de l’impression 3D, McDo souhaite utiliser cette technique pour le jouet offert dans le Happy Meal.  A suivre…

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia