15 janvier 2014

Temps de lecture : 1 min

Les « maux » de l’année

« 2013 l’année du «ras-le-bol», 2014 retour de l’optimisme ? » Le titre de l'étude de l’Institut Médiascopie sur les Mots de l'année réalisée avec les données de Kantar Media* résume bien la situation. 2013, une année de m... Et pour la prochaine on aimerait bien y croire...

2013 c’est une actualité internationale reléguée au second plan. Ce sont des « affaires » mettant en scène les « tricheurs » de tout poil qui « déchaînent l’opinion publique, révélant le rejet des puissants et des “patrons tricheurs“, tandis que la masse se sent prisonnière d’une conjoncture économique sans voie de sortie ». C’est aussi un président qui s’enfonce dans une impopularité record dont la prolongation constitue l’une des rares certitudes des Français pour 2014. C’est également la montée du Front National, tant annoncée par les médias, qui semble irrémédiable et suscite de la peur.

Et enfin, ce sont des manifestations et mobilisations nationales qui se multiplient mais sont perçues très positivement par nos compatriotes qui les voient persister en 2014. Elles constituent une bouffée d’oxygène, un « exutoire positif » qui leur redonne espoir, souligne l’enquête. Drôle de pays quand même où le positif consisterait seulement à descendre dans la rue pour essayer de se faire entendre… Mais pourquoi ce travers français et ne pas prendre des initiatives pour voir un peu de ciel bleu. Et de l’optimisme bordel…

Isabelle Musnik

(*) Étude des grands événements de l’année 2013, passés au double filtre de leur médiatisation par les journalistes et de leur perception par les Français

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia