22 mars 2015

Temps de lecture : 1 min

Les marques de luxe mènent la danse

Plus disruptive, plus arty et plus contemporaine, la danse qui anime les campagnes 2015 est pourtant un prolongement de la tendance de fond que l’on avait vu émerger en 2011.

Plus disruptive, plus arty et plus contemporaine, la danse qui anime les campagnes 2015 est pourtant un prolongement de la tendance de fond que l’on avait vu émerger en 2011.

 En 2011, les mannequins Lanvin s’encanaillaient sur du Pitbull tandis que Benjamin Millepied incarnait l’Homme libre d’Yves Saint Laurent. Portés par la vision innovante de ce dernier, les mouvements ont depuis évolué. Danse classique et contemporaine s’entremêlent et transportent les corps avec émotion et modernité, à l’image de la vidéo Emotion of sound de Bottega Venetta ou de la campagne Rag & Bone. Ces chorégraphies permettent aux marques de délivrer leur message avec conviction, qu’il s’agisse de promouvoir une mode affranchie de tout genre ou d’une ode à la désinvolture.

La danse a même fait l’objet d’un hommage vibrant chez Dolce & Gabbana, dont la dernière collection inspirée des ballets était présentée à la Scala de Milan. Le 6ème art n’a pas fini d’être dans la tendance et de nous surprendre, puisque la culture populaire en a fait son emblème, en célébrant notamment les chorégraphies des clips de Sia.

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia