26 octobre 2011

Temps de lecture : 2 min

Marque et entreprise: regards croisés du philosophe, de l’entrepreneur et du sportif

Comment mettre l’humain au cœur d’une entreprise, ou d’une marque alors qu’avec la crise, aujourd’hui tout converge vers la notion de performance économique à tout prix? Change et BVA ont choisi de donner des pistes de réflexion au travers de trois grands témoins lors d’une table-ronde le 30 novembre prochain.

Qu’est ce qui motive un être humain à se battre pour un idéal, une idée, une marque, un sport?  Comment créer de l’engagement? Comment parvenir à associer réussite économique et valeurs humaines ? Comment permettre aux entreprises de réussir par l’humain pour l’humain ? Quelle organisation, quelles valeurs, quels modes de management pour donner envie aux collaborateurs de s’engager pleinement dans le développement de leur entreprise?

Comment faire naître une dynamique de groupe tout en valorisant les individualités? Comment générer de l’enthousiasme, de l’envie et pourquoi pas du plaisir au travail dans une relation de confiance ? C’est  l’un des principaux défis de tous les managers d’une entreprise, d’une équipe, et plus largement de la société. Et ce sera donc le thème de l’évènement organisé le 30 novembre par l’agence Change et l’institut d’études BVA*.

«L’année dernière, nous avions réfléchi aux perspectives d’avenir offertes par les nouvelles technologies à l’occasion d’une conférence intitulée ‘’BVA invente demain’’, avec les interventions de Jacques Attali,  Joël de Rosnay, et  Marc Jalabert (Microsoft) autour des nouvelles technologies.  Cette année, nous avons voulu prendre le contre- pied et revenir vers le fondamental, c’est à dire l’humain»,  explique Eric Singler, Directeur Général de l’institut BVA. «Si ce rôle nous apparaît évident, la vraie question réside dans la capacité des entreprises à mobiliser leurs collaborateurs dans un environnement économique de plus en plus contraignant, caractérisé par une concurrence mondiale exacerbée».

Pour répondre à ces questions, identifier des pistes d’avenir et rendre les entreprises et les marques plus performantes, les deux partenaires ont croisé les regards complémentaires de trois intervenants :

Un homme d’entreprise – Vincent Prolongeau (Senior VP Pepsico Fruits and beverages – Ex DG France) – dont la société a été lauréate du classement «Great Place to work 2011 ».
Un des plus grands philosophes français – Gilles Lipovetsky –
Un coach sportif d’envergure avec Claude Onesta, entraîneur de l’équipe de France de Handball masculin, championne du Monde et championne Olympique

« Pourquoi une agence de communication se préoccupe-t-elle de la question de l’humain? Nous aurions pu fournir à cette question une réponse consensuelle, et dire que rien d’humain ne nous est étranger. Mais ce qui rend une agence de communication sensible à ce sujet c’est que tant les agences que les entreprises se posent la question du sens, parce qu’elles parlent à des être humains. Parce que ce qui distingue l’homme de la machine c’est le besoin de sens. Et   parce que pour manager une entreprise, il faut partager du sens avec ceux qui la feront vivre», conclut Patrick Mercier, co-fondateur de Change.

La rédaction

*l’événement aura lieu au Showcase. Pour s’inscrire cliquez ici

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia