14 juin 2017

Temps de lecture : 1 min

Make curiosity big again

« La curiosité n’est pas un vilain défaut. Expliquez pourquoi » : le sujet aurait pu être proposé aux terminales qui planchent aujourd’hui sur l’épreuve de philosophie. Nous avons choisi d’en faire le thème du nouveau numéro de la Revue INfluencia.

« La curiosité n’est pas un vilain défaut. Expliquez pourquoi » : le sujet aurait pu être proposé aux terminales qui planchent aujourd’hui sur l’épreuve de philosophie. Nous avons choisi d’en faire le thème du nouveau numéro de la Revue INfluencia.

Pourquoi ? Parce que dès sa naissance, l’enfant se construit en posant sans cesse des questions. Parce que les progrès et les innovations dans notre histoire sont souvent nés d’une remise en cause de certitudes à un moment donné. Parce que la curiosité est un état d’esprit, un caractère, voire une méthode de travail. Dans les entreprises, le quotient de curiosité commence à figurer à côté du quotient intellectuel et du quotient émotionnel.

Parce que la curiosité fait progresser la science, stimule notre mécanisme créatif et lui impose un défi à relever. Parce qu’elle est indispensable en ce monde qui s’accélère, où avant de formuler la question, on a souvent déjà donné la réponse. Parce qu’enfin elle est signe de l’ouverture vers les autres. Et notre société en a bien besoin ! Albert Einstein affirmait : « Je n’ai pas de talents particuliers. Je suis seulement passionnément curieux ». L’avenir appartient aux curieux et INfluencia a eu envie de le proclamer. Soyez curieux, ce sera votre plus belle qualité…
 

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia