23 février 2011

Temps de lecture : 1 min

Madame Figaro prend son indépendance

Dès le 4 mars, Madame Figaro sera vendu tout seul, comme un ″grand″, en kiosque et en format poche. Objectif: entre 100 à 120 000 lectrices supplémentaires. Un nouveau pas dans la stratégie de renforcement de la marque.

«Tout est mini dans notre vie», chantait Jacques Dutronc. Depuis le succès de Mini Jalouse, paru en 1999 dans l’optique d’un simple coup de pub, de nombreux éditeurs se sont lancés dans l’aventure du pocket. Certains adaptant simplement le grand format et laissant les deux coexister (Cosmopolitan, Elle à Table, Marie Claire…), d’autres attaquant directement la petite taille comme Glamour en 2004.

C’est au tour de Madame Figaro de se lancer sur le créneau. Mais le titre va beaucoup plus loin dans cette volonté de lilliputisation et attaque la distribution en kiosques à partir du vendredi 4 mars. Madame Figaro Pocket devient un magazine à part entière (même contenu éditorial), disponible hors pack et présent en kiosque dès le vendredi au prix de lancement de 1 euro. Mise en place: 200 000 exemplaires* (DFP Madame Figaro : 419722 ex. OJD 2009-2010).

En lançant une petite sœur indépendante du Madame, le groupe veut élargir son audience. La cible: des lectrices jeunes (57% âgées de 25 à 49 ans), actives (73%) et CSP+ (40%) qui ont acheté le magazine lors des marchés tests réalisés en novembre dernier.

L’effet pocket devrait se traduire par 100 à 120 000 lectrices supplémentaires. Et des rentrées publicitaires accrues (les tarifs ne seront pas modifiés en 2011 mais des opérations spéciales seront proposées aux annonceurs).
Le lancement du nouvel enfant de la famille Figaro sera accompagné par une campagne publicitaire TV (TF1 – Canal Plus – Paris Première), Web, affichage Aéroports de Paris, dos de kiosque et Insert.

«Le nouveau site mis en ligne en décembre, et le lancement du Pocket témoignent de la volonté de développer la marque», souligne Luciano Bosio, Vice-président de FigaroMedias. D’autres développements devraient être annoncés prochainement et notamment le lancement d’applications Smartphone et tablettes.

Isabelle Musnik

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia