7 juillet 2010

Temps de lecture : 1 min

Macabre Worldcup pour Burlington

D’effroyables crimes viennent de se produire… Le mobile de ce massacre en série est loin d’être clair…

D’effroyables crimes viennent de se produire… Le mobile de ce massacre en série est loin d’être clair…

Le célèbre milieu de terrain hollandais Orange Cruiff sauvagement assassiné un couteau dans la tête, le talentueux Francesco Torti de la Nazionale découvert noyé ou bien encore le Français Pierre Pastis retrouvé brûlé vif… Toutes ces victimes ont un point en commun, ce sont des… chaussettes!

 Rassurez-vous, nous ne sommes pas en plein fait divers funeste mais dans la dernière campagne de la mythique marque de chaussettes Burlington.
Pour faire parler de lui, le célèbre losange n’a pas hésité à torturer puis supprimer sa dernière collection limitée «Football Limited Edition 2010» reprenant les codes couleurs de plusieurs grandes nations de football.

La campagne intitulée «Sock Horror» dispose d’un site dédié et d’une vidéo virale de très bonne facture mettant en scène les différents crimes…

Mais ce qui étonne surtout, c’est le virage radical de la marque en matière de stratégie publicitaire. Abonnée aux campagnes traditionnelles, « Sock Horror » pensée par l’agence allemande Lead, sort de la «normalité» pour une chaussette connue de tous, mais très discrète en matière de communication.

L’idée met en avant l’aspect chic du football avec des chaussettes haut de gamme aux couleurs de son équipe. Mais le chic se laisse aller à une bonne dose de création avec cette atmosphère de film d’horreur teinté de vaudouisme…

L’internaute pourrait d’ailleurs se perdre dans le message mais la qualité de la campagne grâce au microsite et à la vidéo relève le tout et permet à «Sock Horror» de tuer en toute impunité. Comme quoi une marque peut être d’un classique «so british» et se laisser aller dans des opérations spéciales. Ce n’est pas incompatible…

Gaël Clouzard

Making of du tournage de « Sock Horror »

Publicité Burlington  (1980)

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia