13 septembre 2017

Temps de lecture : 1 min

Luxe et science-fiction

Cette saison, luxe et science-fiction font bon ménage, redéfinissant les normes esthétiques du secteur et s’aventurant sur des territoires intergalactiques !

Cette saison, luxe et science-fiction font bon ménage, redéfinissant les normes esthétiques du secteur et s’aventurant sur des territoires intergalactiques !

S’il est une dimension pérenne dans le luxe, c’est bien sa capacité à faire rêver. Et pour cela, les marques de luxe n’hésitent pas à recourir à la science-fiction. Utopies, dystopies, futurisme et surréalisme: comme l’a récemment pointé Antidote Magazine, ce genre offre un large champ des possibles permettant aux marques de varier leurs territoires d’expression.

Ainsi, Gucci et Moncler recourent à la science fiction de série B pour un résultat drôle et WTF. L’usage de la science-fiction n’est également pas anodin compte-tenu du climat actuel, car cette dernière permet de faire un détour pour mieux parler des enjeux contemporains. C’est le cas de Miu Miu et de son court-métrage dystopique et politique. Stella McCartney fait plutôt le pari de l’art et de la poésie avec « Eclipse », un court-métrage esthétique réalisé en Californie. Cette apogée de la science-fiction dans le discours des maisons de luxe illustre à la fois une volonté de s’évader, mais aussi un besoin de réfléchir à notre société et au futur que nous voulons, ou redoutons.

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia