14 novembre 2019

Temps de lecture : 1 min

Luxe : Retail augmenté

État des lieux et tendances 2020 du luxe et ses enjeux sur le retail augmenté.

État des lieux et tendances 2020 du luxe et ses enjeux sur le retail augmenté.

Le premier semestre de 2019 a confirmé que l’apocalypse du commerce de détail, prédit par de nombreux experts du secteur, n’aura pas lieu. Au contraire, nous entrons dans une nouvelle phase de « retail renaissance », où l’expérience client règne en maître ; les frontières psychologiques qui séparaient traditionnellement le commerce du e-commerce volent en éclats pour offrir davantage de fluidité dans le parcours transactionnel online / offline.

Cette simplicité recherchée par les consommateurs est pourtant un véritable casse-tête pour les marques qui naviguent entre différents espaces marchands, de la boutique en propre au corner des grands magasins, en passant par la vente en ligne. Le « retail augmenté », ce n’est pas – comme certains pourraient le croire encore – un point de vente physique avec des écrans tactiles et des vitrines interactives à tous les étages, mais plutôt une transformation profonde du « back office » qui révolutionne la façon de « commercer » avec ses clients et ses prospects. Des chantiers complexes à appréhender dont le champ lexical reste encore à décrypter : Phygital, IA, O2O, D2C, DNVB, IOT, MPOS, BOPIS… autant de mots valises, d’expressions ou d’abréviations techniques qui viennent complexifier le jargon des professionnels du marketing, déjà perdus avant de s’y mettre vraiment… Alors, comment comprendre ce « retail augmenté » ?

BLSTK Replay N°303 la revue luxe et digitale 04.11 au 08.11.19 de Balistik Art

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia