18 janvier 2017

Temps de lecture : 1 min

Le luxe et l’opulence 2.0

L'opulence a toujours été un code historique du luxe, mais elle a pris avec la digitalisation une nouvelle tournure. Vers un luxe multi facettes, effervescent, qui questionne la diversité et en fait une richesse.

L’opulence a toujours été un code historique du luxe, mais elle a pris avec la digitalisation une nouvelle tournure. Vers un luxe multi facettes, effervescent, qui questionne la diversité et en fait une richesse.

Au cours de ces dernières années, le digital a permis une effervescence certaine : on croule sous les images, le rythme des collections s’est grandement accéléré pour les marques, et à l’ère de l’individualité et de la diversité, l’identification est désormais de mise. Comment répondre à tous ces besoins ? C’est le challenge des marques de luxe devant passer du statutaire au plus casual. L’opulence du luxe n’est plus seulement dans l’excès de style, mais également dans la multiplication. Multiplication de contenus, de produits, d’égéries… Voir en grand, tel est le credo actuel du luxe.

Le minimalisme est dépassé, gloire à l’abondance. Cela permet de répondre à ces revendications identitaires et d’unicité, de sublimer la diversité. Nous pouvons étudier cette semaine ce phénomène avec le cas de Dolce & Gabanna, faisant défiler une myriade de personnalités aux styles différents, ou encore de Prada créant non pas une mais cinq campagnes, ou encore Gucci lançant une large collection de produits autour d’un thème. Que ce soit au niveau du produit ou de la communication : plus y en a, mieux c’est.

 

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia