25 janvier 2018

Temps de lecture : 1 min

Le luxe ne doit pas quitter Facebook

Alors que la mise à jour d'EdgeRank sonne comme un nouveau social drama, faut-il pour autant délaisser Facebook ? Non, et voici les raisons.

Alors que la mise à jour d’EdgeRank sonne comme un nouveau social drama, faut-il pour autant délaisser Facebook ? Non, et voici les raisons.

Maintenant qu’elles ont investi dans une communauté, Facebook resserre la vis sur les marques et leurs pages, diminuant le reach de leurs publications, les poussant à toujours plus engager en média. Chaque semaine, les community managers et leurs clients luxe écument leur lot de mauvaises nouvelles. Il n’est cependant pas recommandé de revenir en arrière et d’abandonner le navire : les règles ont changé, l’organique ne suffit plus à faire vivre une page, mais Facebook développe de nouvelles opportunités dans un éco-système de plus en plus user friendly.

Si le paid media est de rigueur, les marques doivent développer des stratégies de Groupes Facebook pour embrasser une direction plus communautaire; le nouvel outil Watch Party regorge d’opportunités allant dans ce sens. En négociant des accords de droits musicaux avec les grands labels, Facebook cherche à faire revenir les créateurs de contenus vidéos sur sa plateforme et à reconnecter ses utilisateurs aux producteurs d’influence. Enfin, Facebook s’apprête à pénétrer les foyers avec « Portal » : good news ?

À lire aussi sur le même thème

18/07/2024
Elon Musk persiste et signe

Le patron de Tesla va verser 45 millions de dollars par mois pour soutenir la campagne électorale de Donald Trump. Une idée…

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia