21 juin 2017

Temps de lecture : 1 min

Le luxe « digital only »

Longtemps craint par les marques de luxe, le digital est devenu leur canal de prédilection, marquant l'avènement du "digital first".

Longtemps craint par les marques de luxe, le digital est devenu leur canal de prédilection, marquant l’avènement du « digital first ».

Si la digitalisation des marques de luxe est désormais acquise, les maisons poussent la tendance vers le « digital only » : le digital n’est plus pensé comme un canal de relai complémentaire des autres, mais il devient le lieu d’opérations et d’innovations exclusives. Une alternative on ne peut plus pertinente à l’heure où les usages digitaux tels que la navigation mobile et l’achat en e-shop font désormais partie du quotidien, et où le web devient le canal principal des nouvelles générations. Le digital devient alors un moyen de créer de l’exclusivité, et de contourner les contraintes pouvant être rencontrées « in real life ».

LuisaViaRoma lance ainsi « LVR Editions », une série de mini collaborations avec des marques de luxe, qui ne sera disponible que sur son site et dans un temps limité. Olivier Lapidus joue la carte de l’innovation en lançant sa maison de couture digitale autour d’un storytelling immersif. Enfin, Tommy Hilfiger révolutionne le B2B grâce à un showroom digitalisé accessible à distance pour les revendeurs.

 

 

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia