24 novembre 2010

Temps de lecture : 1 min

Une Love Machine dans un hôtel londonien

Un distributeur automatique d’un genre nouveau est apparu à Londres, à l’occasion de la Fashion Week, à l’hôtel St Martins Lane (designé par Philippe Starck). Sa clientèle people n’y trouvera pas des chips pour régaler un petit creux la nuit (elle ne mange pas de chips!) mais des produits de luxe pour une folie d’un soir …

Un distributeur automatique d’un genre nouveau est apparu à Londres, à l’occasion de la Fashion Week, à l’hôtel St Martins Lane (designé par Philippe Starck). Sa clientèle people n’y trouvera pas des chips pour régaler un petit creux la nuit (elle ne mange pas de chips!) mais des produits de luxe pour une folie d’un soir …

Ce type de distributeur (appelé Semi-Automatic) a d’abord vu le jour au luxueux hôtel Mondrian à Miami en 2009 (voir vidéo ci-dessous). En septembre 2010, il s’installe à l’hôtel Hudson à New York et au St Martins Lane à Londres.

Le distributeur trône dans le hall d’entrée comme un bel objet, parfaitement inséré dans le design de l’hôtel. Il est accessible 24h/24 et 7 jours/7. Il fonctionne via un écran tactile et n’accepte –of course- que… les cartes de crédit. Il offre plusieurs types de produits allant du plus basique (la traditionnelle brosse à dents, mais pas n’importe laquelle : celle signée Paul Smith et fabriquée au Japon) jusqu’au plus luxueux (une Rolex vintage à 8 000 Euros).

A Londres, le distributeur a été customisé le temps de la Fashion Week. 32 produits ont été ainsi savamment choisis par la rédactrice de Love Magazine dans le grand magasin londonien Selfridges. D’où son nom éphémère «The Love Machine by Selfridges».
Chaque produit est contenu dans un sac blanc identique, qui font penser à des pochettes surprises, et offrent une expérience ludique, voire impulsive. Quand il ne tient pas dans le sac, on y trouve un bon pour le retirer à l’accueil.

Ce distributeur hors du commun a été pensé pour réinventer la traditionnelle boutique souvenirs dans les hôtels. Il a toutefois été développé exclusivement pour les luxueux établissements du groupe Morgans. Aucune chance de le voir à Paris car le groupe n’y est pas présent.

Cette machine luxueuse fonctionne comme un véritable media permettant à des marques de se faire connaître auprès d’une clientèle internationale influente. Mais qui a donc dit que le distributeur automatique était ringard? …

Laure Gril

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

14/09/2021
JCDecaux poursuit sa révolution data

François-Xavier Pierrel, chief data officer de JCDecaux, détaille pour INfluencia la nouvelle offre Data mondiale du groupe, mêlant solutions locales et globales.…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia