22 mars 2011

Temps de lecture : 1 min

Une loterie spéciale Start Up

On a tous en nous un «business angel» prêt à mettre la main à la poche pour aider une future «success story» comme Facebook… Encore faut-il dénicher l’idée du siècle. C’est ce que propose Startuplotto.com, qui pour zéro euro et un peu de chance, pourrait vous faire connaître l’ivresse de la réussite…

Clairement vous ne verrez plus les jeux d’argent de la même façon. Fini le grattage, le loto ou l’Euro Million. Désormais on ne mise plus sur des chiffres mais sur la réussite. Les loteries, telles qu’on les fréquente, pourraient prendre un coup vieux avec la sortie encore en version bêta de Startuplotto.com.

Ce nouveau concept d’origine danoise* reprend les règles du loto et l’adapte aux jeunes start up naissantes ayant besoin de crédibilité pour décoller. Le principe est simple. Le joueur, après s’être inscrit, recevra une fois par mois via son mail, une présentation d’un projet. Si le concept l’intéresse, le participant doit juste le faire savoir en cliquant sur «sign up». Son clic l’enregistre directement pour un tirage au sort qui permettra au gagnant de décrocher 1% de la start up en question.

Cette idée sous la gouverne de PricewaterhouseCoopers, ne coûte pas un «rond» aux joueurs et permet, contrairement au loto lambda, de ne pas être uniquement suspendu au hasard. Bien que le 1% soit difficile à décrocher, miser sur une start up révèle l’entrepreneur qui est en chaque internaute, et se fie à son instinct plutôt qu’à une suite de chiffres

Pour les fondateurs du site, c’est aussi un excellent moyen de savoir au travers de la Génération P, ce qui peut ou pas, fonctionner dans l’avenir. Sans être une garantie de réussite, les joueurs au travers de leur choix sont un bon indicateur d’un probable gros succès digital à la Twitter ou Facebook.

Alors si un jour vous voulez aussi dire: «au revoir président », laissez parler votre flair et pariez juste. Après, c’est au petit bonheur la chance…

Gaël Clouzard

Rubrique réalisée en partenariat avec ETO

*Merci à @luckthelady pour l’info

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia