29 janvier 2012

Temps de lecture : 1 min

LinkedIn convoité par les annonceurs…

Trop de réseau ne tue jamais le réseau. En devenant la première marque à lancer une campagne publicitaire sur LinkedIn, Cisco, le géant américain des réseaux informatiques, ouvre peut-être la porte à une petite révolution.

Après s’être déjà immiscé avec brio sur le marché des applications, LinkedIn se découvre donc des talents de plateforme publicitaire. Son avantage inégalable : le premier réseau social professionnel en ligne permet de cibler très serré. Avec sa campagne multi canaux «Built for the Human Network», Cisco y joue les pionniers et propose une pub vidéo uniquement destinée aux 140 000 dirigeants exécutifs inscrits sur le réseau de la Silicon Valley.

Conçue pour les dirigeants américains estampillés C-level (C pour « chief), la vidéo de 30 secondes a été envoyée directement sur leurs boîtes de réception LinkedIn la semaine passée. En filigrane le message insiste sur les valeurs collectives du réseau. «Cette campagne espère mettre en avant la capacité d’un réseau à changer le modèle économique d’une entreprise et sa façon d’opérer à travers un réseau. On veut montrer à quel point il peut permettre de réaliser des choses exceptionnelles» a publiquement commenté le CEO de Cisco, Blair Christie dans un communiqué de presse.

Réalisée par Ogilvy Los Angeles, «Built for the Human Network» dépoussière un peu LinkedIn sans lui réserver le monopole. La campagne est aussi sur Twitter, les quotidiens nationaux et leur site Web, mais également le petit écran. La vidéo diffusée la semaine passée pendant les demi-finales du championnat de football américain (NFL) met en scène des robots dans une usine automatique de construction automobile. L’un d’entre eux tombe en rade, les autres s’arrêtent. Ils vont alors de suite l’aider et bien évidemment la production reprend dans la foulée.

En s’offrant aussi les éditions en ligne du Financial Times, CNBC et Wired, Cisco frappe fort. Le Wall Street Journal, sur six pages excusez du peu, rejoint la bande pour le print. Toile ou papier, à travers des cas d’étude concret, le mastodonte de San José (10 000 employés à travers le globe) promeut l’intelligence de sa technologie pour la création de réseaux et son utilisation dans certaines niches.

Sans attendre les retours de cette campagne inédite, nous ne doutons pas de l’attraction de son pouvoir d’innovation. Cisco a ouvert la brèche, qui va s’y engouffrer ?

Benjamin Adler
Rubrique réalisée en partenariat avec ETO

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia