16 juin 2016

Temps de lecture : 2 min

Les liens du sang

Le don de sang occupe malheureusement l’actualité depuis la tuerie d’Orlando. La cause profite à une campagne malgré elle. En Chine l’agence Anomaly conscientise sciemment.

Le don de sang occupe malheureusement l’actualité depuis la tuerie d’Orlando. La cause profite à une campagne malgré elle. En Chine l’agence Anomaly conscientise sciemment.

Si toute publicité est une bonne publicité, la Journée mondiale du don de sang du 14 juin se serait bien passée de celle que des milliers de résidents d’Orlando lui ont concocté malgré eux. Chez tous ceux qui ont fait des heures de queue pour donner leur sang et venir en aide aux victimes de la tuerie du Pulse, les notions de devoir, de solidarité et de civisme ont placé l’altruisme humain au cœur d’une campagne qui n’en est pas une. Sur Facebook, une photo postée par un américain musulman montrant son bras en pleine transfusion a dépassé les 150 000 partages en moins de 48 heures.

Le jour même l’humanisme du message de Mahmoud ElAwadi était pollué par la polémique sur l’interdiction faite aux homosexuels américains qui n’ont pas été abstinents depuis un an de participer à l’élan de dons. Une pub positive versus une autre négative ? Pour une cause en manque de conscientisation, le bilan c’est surtout que tout l’occident en parle. En Chine, Anomaly Shanghai en remet une couche, cette fois avec une vraie campagne.

En collaboration avec Touchmedia et le Shanghai Blood Center, Anomaly -qui a ouvert son agence en Chine en 2013- a produit et réalisé trois spots de moins de 60 secondes. Respectant le thème « Le sang nous lie tous » instauré par la Journée mondiale, les films dépeignent les vies parallèles d’un donneur et de celui dont il a sauvé la vie. L’écran est divisé en deux, d’un côté un agent de circulation, un ancien soldat ou un chef-pâtissier célèbre; de l’autre un enfant de 7 ans, un danseur de rue et une petite fille. Les 6 ont un point commun, leur groupe sanguin.

Diffusés initialement sur le réseau de Touchmedia, dont les écrans et leur contenu sont installés dans plus de 25 000 taxis de l’Empire du milieu, les films vont permettre dans un second temps, cet été, de lancer une campagne de street marketing complémentaire via le bus spécial Touch Your Heart Blood. Il faut bien cela pour convaincre le pays de donner son sang. Selon l’Organisation mondiale de la santé, moins de 1% de la population chinoise l’a fait en 2015, alors que l’OMS estime entre 1 et 3% le seuil critique de réponse à la demande. Dans le même temps, alors que les opérations chirurgicales ont progressé de 15%, les dons de sang ont eux augmenté de seulement 5%.

Adler Benjamin

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia