9 décembre 2010

Temps de lecture : 2 min

Le Lien Hypercall redonne de la voix aux marques.

Le lien hypertexte a désormais un cousin baptisé Hypercall. Cette nouvelle innovation pourrait mener à mal les sites mobiles déjà en forte concurrence avec les applications iPhone et séduire les marques à la recherche de liens directs avec le consommateur…

Le lien hypertexte a désormais un cousin baptisé Hypercall. Cette nouvelle innovation pourrait mener à mal les sites mobiles déjà en forte concurrence avec les applications iPhone et séduire les marques à la recherche de liens directs avec le consommateur…

Basé sur le même principe que l’hyperlien qui référence des informations liées à un élément affiché, l’Hypercall abrite en son sein un numéro de téléphone relayé par un mot (en rouge) dans un texte.
L’idée toute simple permet à l’internaute de cliquer sur ce mot via son smartphone ou son ordinateur pour être mis directement en liaison téléphonique avec l’interlocuteur qui se cache derrière l’Hypercall (marques, organisations, institutions, etc..).

Exemple: Mr Brice H souhaite obtenir des informations complémentaires sur une paire de bottes qui l’intéresse pour marcher dans la neige au cas -improbable bien sûr- où sa voiture avec chauffeur serait bloquée pendant des intempéries.

La description écrite du produit ne répondant pas à ses questions, il souhaite un complément d’informations qui pourrait le décider à se munir du produit convoité. C’est à ce moment qu’intervient l’Hypercall dans le processus d’achat, avec pour mission de renseigner, voire de conclure la vente. Le relationnel entre le client et la marque reprend ici du sens et réchauffe un peu l’atmosphère en comparaison de la froideur minérale du Net.

Cette nouveauté française d’une simplicité enfantine à utiliser et à installer semble tellement logique dans l’univers du Web que certains spécialistes pensaient qu’elle existait déjà. Et pourtant…

Elle a été mise au point par EB-LAb et est commercialisée par Teletech International, qui a déjà plusieurs pistes de clients, dont Orange et Guy Hoquet, tous deux actuellement en train de tester l’Hypercall.

Création du lien pour les éditeurs de site & les marques

Pour son fondateur, Emmanuel Mignot: «l’HyperCall est un peu le fil à couper le beurre du e-business. Il opère une convergence entre les O.S puisqu’un produit marche sur toutes les plateformes mobile et fixe».
Mais le mieux est encore de le laisser parler (cliquez sur l’image)

Interview Orange Business TV

Pour les marques, l’Hypercall présente plusieurs avantages :

– Il évite la présence d’un site mobile à côté du site classique. Les marques peinent à harmoniser les 2 plateformes. Le site classique devient ainsi mobile, dès que l’on insère, au plus près de la racine, des liens hypercall qui orientent vers les principaux services

– Il ne nécessite aucune compétence technologique. Il est donc utilisable directement par les départements marketing sans passer par leurs services informatiques.

– Une monétisation des appels est envisageable. Le distributeur Teletech International intervient comme tiers de confiance et comptabilise précisément les appels qui ont été apportés à un site par un autre. C’est là une des clés du développement du projet.

– En plus du lien, des messages peuvent apparaître: avantages clients, promotions, dates, rendez-vous déstockages, etc.

Mais la vraie victoire pour cette invention française serait qu’au même titre que l’Hypertexte, l’Hypercall devienne une forme de norme pouvant être intégrée dans Microsoft Office et autres suites bureautiques. Et là, ça commencerait à devenir Hyyyper intéressant pour tout le monde….

Gaël Clouzard

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia