16 novembre 2021

Temps de lecture : 1 min

L’expert forestier du futur, c’est Bruno Mayeux, dirigeant de Sylvavenir

L’expert forestier, métier à la frontière de l’écologie et de la technologie, permet de préserver les arbres et la planète. Bruno Mayeux en est l’un des représentants, il est le dirigeant de l’entreprise Silvavenir, et répond aux questions d’Isabelle Rouhan pour INfluencia.
Son entreprise est spécialisée dans l’expertise des arbres d’ornements, les audits de massifs forestiers par inventaire statistique (ISPP) et la cartographie forestière.
Son métier se structure en deux grands secteurs.
D’une part, le secteur de la forêt, où il faut préparer des plans de gestion, marquer des bois et les vendre, de faire des audits. La clientèle se compose de particuliers qui possèdent des forêts.
D’autre part, la foresterie urbaine, donc tout ce qui est lié à l’arbre en ville. La clientèle est alors composée de collectivités locales
On devient expert forestier (ou écologue) via un cursus d’ingénieur, avec une spécialité agricole. C’est un métier très technique, fondé sur des capteurs qui permettent de monitorer l’arbre, de valider sa solidité en cas de tempête.
Il y a 200 experts forestiers en France. Et de nombreux métiers liés aux arbres existent (bucherons, élagueurs, scierie…). Le digital transforme ce métier en mobilité, et permet de l’automatiser en partie, et surtout de gagner du temps grâce à des outils comme Street View ou Google Maps.
Pour consulter la série Future of Work, cliquez ici !
<script

Isabelle Rouhan

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia