17 juin 2022

Temps de lecture : 1 min

« L’esprit humain doit prévaloir sur la technologie »*

« Il y a au moins autant d’humains que de tech à VivaTech ». En rentrant d’une journée fatigante à arpenter les couloirs du salon VivaTech, j’ai été frappée par les mots très justes de ce panneau de KPMG à l’extérieur du hall de la manifestation.

Edito

Bien sûr, il y avait beaucoup de technologies en tous genres : robots, lunettes connectées, voitures du futur, voyages dans le métavers, distribution de NFT, miroirs magiques. J’ai conversé avec un charmant petit robot, j’ai échangé avec Léon, avatar léonin créé par Publicis pour prendre la fonction de Chief Metaverse Officer pour le groupe. Dans l’Appartement LVMH j’ai testé « Morpho Beauty »  un programme qui analyse toutes les spécificités de notre visage…

 

Et puis soudain, il y a eu ce moment inattendu d’émotion où  Volodymyr Zelensky est apparu sur les écrans d’une des salles de Vivatech, pour tenir un discours diffusé en direct.  Vêtu de son célèbre tee- shirt kaki, le présidentou plutôt son hologramme présent dans plusieurs endroits en Europe s’est adressé aux grands noms de la technologie et aux investisseurs pour les inviter à envoyer des ressources, financières et technologiques, pour rebâtir l’Ukraine.  L’ancien acteur a affirmé : « Notre objectif est de faire de l’Ukraine le pays numérique le plus libre du monde ». Noble programme en effet.

 

Too much, disent certains.   Volodymyr Zelensky lui-même a d’ailleurs reconnu qu’il était « inhabituel pour un président ou un chef de gouvernement de s’exprimer par hologramme », ajoutant : « ce n’est pas le seul élément de Star Wars que nous mettrons en pratique, nous battrons l’Empire nous aussi », faisant allusion bien sûr à la Russie.

Alors, trop de com ? Je ne le pense pas. Quand on est David face à Goliath et que, acculé, on est obligé de mendier de l’aide, quand on ne peut rien faire d’autre, la com est souvent ce qu’il reste. Et quand on voit les personnalités présentes lors de l’évènement et le nombre de messages générés sur les réseaux sociaux, ça n’est certainement pas inutile.

 

*Albert Einstein

À lire aussi sur le même thème

02/12/2022
Sauvons la pub

Ce n’est pas si courant que la France puisse pousser un cocorico strident.  Et l’inscription des savoir-faire artisanaux et de la culture…

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia