1 septembre 2021

Temps de lecture : 3 min

Le smartphone a bouleversé notre rapport aux souvenirs de vacances… aussi

Les Selfies pour capturer les souvenirs de vacances sont en tête des clichés préférés des Français. Les smartphones, leur outil préféré. C’est Yougov pour le site Hubside qui le dit !

souvenirs de vacances

L’étude réalisée auprès des Français par Yougov, pour le site Hubside, révèle que les smartphones ont bouleversé notre rapport à l’image. Et qu’aujourd’hui, nous prenons des clichés pour un oui ou pour un non. Selfies, bons petits plats, moments en famille, couchers de soleil, souvenirs de vacances… Moins de 10% des photos sont prises de nos jours avec des appareils numériques dont les ventes annuelles sont passées de près de 125 à une vingtaine de millions d’unités en dix ans à peine. L’an dernier, plus de 1400 milliards de clichés ont été pris dans le monde, selon le cabinet d’études Keypoint Intelligence. Les consultants de la firme américaine Rise Above Research  avancent, eux, un chiffre plus modeste de… 1120 milliards de photos en raison des confinements qui nous ont empêché d’immortaliser des moments de vie à l’air libre. La crise sanitaire ne nous empêche toutefois pas de rêver.

La France encore et toujours

Le créateur de site internet Hubside a demandé à l’institut YouGov d’interroger un panel représentatif de la population française pour savoir les destinations et les monuments qu’ils souhaiteraient prendre en photo dans leur vie. Les réponses des sondés sont étonnamment à la fois très attendues et surprenantes.

Nos compatriotes restent ainsi très chauvins lorsqu’ils doivent choisir le pays le plus photogénique au monde. La France remporte en effet, et de loin, le plus de suffrages. 35% des sondés l’ont placé en tête de leur palmarès devant l’Italie (31%) et la Grèce (30%). La Thaïlande (28%) et le Japon (25%) complètent ce quintet, devant les Etats-Unis, la Nouvelle-Zélande, le Maroc, l’Espagne, la Chine et le… Costa Rica. Les trois nations les plus belles seraient ainsi toutes européennes. Une surprise ? Pas vraiment car le Covid-19 est passé par là…

La Tour Eiffel n’a plus la cote

« J’ai été étonné par la proximité des destinations qui sont considérées comme étant les plus photogéniques, reconnaît Alexandre Hampe, le COO d’Hubside qui emploie 2400 collaborateurs en Europe et devrait réaliser un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros cette année. La France, l’Italie et la Grèce sont, avec l’Espagne, les pays qui accueilleront les plus de vacanciers français cet été. Même si cette étude est la première que nous menons sur ce sujet, je pense que les Français ont choisi des destinations photogéniques plus proches cette année car ils ne se projettent pas à court terme sur des pays lointains en raison de la crise sanitaire. Mais étrangement, ils n’ont pas le même réflexe quand on les interroge sur les monuments qu’ils souhaiteraient prendre en photo. »

 

Nos compatriotes rêvent ainsi de photographier au moins une fois dans leur vie le Taj Mahal en Inde (34 %), les Pyramides de Gizeh en Egypte (34 %), le Machu Picchu au Pérou (33 %), le Mont Fuji au Japon (31 %) et la Statue de la Liberté à New York (27 %). La Cité interdite en Chine (26 %), la Cité de Petra en Jordanie (24 %), le Colisée à Rome (21 %) et le Site d’Angkor au Cambodge (20 %) font également partie de leur « bucket list » photographique. En dehors de l’amphithéâtre romain dans lequel les gladiateurs croisaient le glaive, aucun de ces monuments ne se situe en Europe. La Tour Eiffel, la Sagrada Familia, Westminster, le Parthénon ou la Place Saint-Pierre ne font pas fantasmer les estivants derrière leurs smartphones.

Complicité en famille

Les usages des Français pour conserver leurs souvenirs de vacances ont beaucoup évolué ces dernières années. Plus de deux personnes sur trois prennent avant tout des photos des moments de complicité entre amis et en famille. Cette proportion est encore plus importante chez les femmes que chez les hommes (75% vs 62%). 63% des individus interrogés par YouGov préfèrent, quant à eux, photographier des paysages et plus du quart de nos compatriotes (28%) prennent en moyenne plus de 120 clichés pendant leurs congés. A ce jour, le smartphone est l’appareil le plus plébiscité pour immortaliser ces moments de bonheur vécus hors du travail (64%), surtout par les femmes (70%) et les millenials (79%).

 Images perdues

Pour conserver leurs images numériques, l’ordinateur (36 %) est aujourd’hui encore plébiscité. 37% des Français enregistrent leurs souvenirs sur un disque externe ou une clé USB et 21 % d’entre eux utilisent en plus une plateforme de cloud. Les moins prudents ont, eux, souvent eu des problèmes. 37% des sondés affirment ainsi avoir déjà perdu une série de photos prise pendant leurs vacances. Ceux qui n’ont plus aucune image de leur périple dans l’outback australien ou dans les forêts canadiennes devront faire preuve patience car ces pays n’ont toujours pas rouvert leurs frontières aux ressortissants étrangers. Mais les plus belles images ne sont-elles pas celles qui sont restées profondément ancrées dans notre mémoire ?

 

Frédéric Thérin

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia